Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : La Bourse de Paris termine l'année 2012 sur une note positive

Marché : La Bourse de Paris termine l'année 2012 sur une note positive

Palais BrongniartPalais Brongniart

(Tradingsat.com) - Le CAC 40 a terminé la dernière séance de l’année en territoire positif, affichant une hausse de 0,58% à 3641 points. Sur l’ensemble de 2012 l’indice phare aura ainsi progressé de plus de 15% à la faveur d’un « rally » de fin d’année, le marché ayant grimpé de 9% depuis la mi-novembre.

Si l’on excepte le recul de vendredi dernier (-1,47%), les investisseurs ont affiché jusqu’à aujourd’hui une incontestable sérénité quand à l’issue des négociations aux Etats-Unis à propos de la « falaise fiscale ». Le suspense est pourtant à son comble alors que républicains et démocrates n'avaient toujours pas trouvé dimanche de terrain d'entente.

Faute d’accord avant ce lundi 31 décembre à minuit, des réductions des dépenses publiques et des hausses d’impôts pour un montant de 600 milliards de dollars se déclencheront automatiquement à partir du 2 janvier, ce qui nuirait fortement à l’économie américaine.

Les plus fortes hausses du jour à Paris sont enregistrées par EDF (+1,3% à 13,98 euros), Veolia Environnement (+1,2% à 9,15 euros) et Accor (+1,1% à 26,7 euros). En bas de classement, Unibail-Rodamco recule de 1,6% à 181,95 euros.

Sur l’ensemble de l’année, Gemalto a signé en 2012 la meilleure performance parmi les valeurs du CAC 40 avec la particularité d’avoir intégré l’indice phare… le 24 décembre, en remplacement d’Alcatel-Lucent. La décision du conseil scientifique des indices de NYSe Euronext en fin d’année est venue récompenser un parcours boursier impressionnant (+81%). Les investisseurs ont misé sur l’exposition du spécialiste de la sécurité numérique à des marchés dépendant de cycles d’équipements bien orientés (réseaux 4G, applications mobiles sans contact, norme de sécurité EMV pour les cartes bancaires…)

France Télécom termine l’année 2012 en tête des plus fortes baisses du CAC 40. L’action de l’opérateur historique de télécommunication a en effet chuté cette année de 31%. L’entreprise a dû faire face cette année à un environnement difficile, lié en particulier au fait que les autorités ont introduit un quatrième opérateur mobile sur le marché, entraînant une baisse des revenus des opérateurs et de la facture moyenne des utilisateurs. La pression sur les résultats du groupe a notamment contraint France Télécom à abaisser en septembre dernier son dividende à 0,80 euro pour 2012 et 2013, contre 1,40 euro.

Sur le SBF 120, la palme de la meilleure performance revient à la société de biotechnologie AB Science (+200%). Celle-ci a vu son cours de bourse s’envoler en octobre après l’annonce des résultats de l’étude de phase 3 sur son médicament phare, le masitinib, en association avec Gemzar (traitement de référence du groupe américain Eli Lilly) sur la survie globale chez les patients atteints de cancer du pancréas.

A l’inverse, Peugeot a plongé de 55%, le constructeur automobile n’étant plus valorisé en bourse que 2 milliards d’euros. La sortie en septembre du titre de l’indice CAC 40 n’a fait que prendre acte de la descente aux enfers de la société, dont les lacunes sont apparues au grand jour cette année. Trop exposé à un marché européen en perte de vitesse et confronté à des surcapacités industrielles, le constructeur n’est plus rentable et sa situation financière est fragile.

Sur le marché des changes, l’euro est repassé ce lundi sous le seuil de 1,32 dollar face au billet vert (-0,22% à 1,3188 dollar), mais il affiche une hausse de 1,75% depuis le début de l’année. Du côté des matières premières, le baril de pétrole recule aujourd’hui de 0,4% à 90,2 dollars et accuse un repli de 9% en 2012. Enfin, l’once d’or, qui repasse ce lundi au dessus des 1660 dollars (+0,5% à 1661,7 dollars), affiche un gain annuel de 6%.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...