Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : La Bourse de Paris recule, dernières négociations aux Etats-Unis

Marché : La Bourse de Paris recule, dernières négociations aux Etats-Unis

Palais BrongniartPalais Brongniart

(Tradingsat.com) - Après avoir inscrit jeudi un nouveau sommet annuel, le marché parisien subissait vendredi quelques prises de bénéfices à mi-séance, reculant de 0,81% à 3644 points, dans des volumes toujours aussi peu étoffés (seulement 450 millions d’euros échangés à 13 heures).

Alors que le « précipice fiscal » se rapproche aux Etats-Unis, le président américain Barack Obama a écourté ses vacances à Hawaii pour rencontrer aujourd’hui les dirigeants démocrates et républicains afin d’obtenir un compromis de dernière minute. Faute d’accord d’ici le 31 décembre, des réductions des dépenses publiques de 400 milliards de dollars et des hausses d'impôts de 200 milliards de dollars se déclencheront automatiquement à partir du 2 janvier.

En parallèle, les responsables républicains et démocrates doivent également s’accorder pour relever le plafond de la dette sous peine de faillite technique du pays. Ledit plafond de 16 394 milliards de dollars sera atteint lundi 31 décembre, a averti il y a deux jours le secrétaire au Trésor Timothy Geithner.

Sur le front des valeurs à Paris, BNP Paribas (-1,9% à 42,6 eurosà, Schneider Electric (-1,7% à 54,9 euros) enregistrent les plus fortes baisses au sein du CAC 40. Vinci perd également du terrain (-1,75% à 35,9 euros). Le groupe de construction et de concession semble pénalisé par l’annonce du rachat de l'opérateur aéroportuaire portugais ANA au prix élevé de 3 milliards d’euros. L’opération est néanmoins jugée pertinente sur le plan stratégique par les analystes.

Les rares hausses de l’indice phare à mi-séance sont le fait de STMicroelectronics (+0,5% à 5,35 euros), Safran (+0,4% à 32,6 euros) et PPR (+0,2% à 141,3 euros). Solvay est stable à 109,6 euros alors que le groupe chimique a annoncé avoir finalisé l’acquisition en Inde de la société Sunshield Chemicals Limited, spécialisée dans les tensioactifs.

Hors CAC 40, NicOx s’illustre en tête du SBF 120 avec un gain de 2,7% à 2,34 euros, tandis qu’Alcatel-Lucent enregistre la plus forte baisse (-2% à 1,02 euro). Atari plonge de plus de 6% à 0,89 euro, soit la plus forte baisse du SRD, après un sévère avertissement sur ses résultats annuels et l’échec de ses discussions avec des investisseurs potentiels pour lever des fonds.

Sur le marché des changes, l’euro reperd un peu de terrain (-0,27%) à 1,32 dollar. Du côté des matières premières, le baril de pétrole WTI est inchangé à 91 dollars, tandis que l’once d’or s’inscrit en légère baisse sous les 1660 dollars (-0,15% à 1659,9 dollars).

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...