Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La bce relève ses trois taux directeurs d'un quart de point

Marché : La bce relève ses trois taux directeurs d'un quart de point

La bce relève ses trois taux directeurs d'un quart de pointLa bce relève ses trois taux directeurs d'un quart de point

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé jeudi comme attendu la première hausse de ses taux directeurs depuis juillet 2008 mais a maintenu inchangé l'écart entre ses taux plancher et plafond.

Le taux de refinancement a été relevé d'un quart de point à 1,25%, tout comme le taux de prêt marginal -taux plafond- porté à 2,0% et le taux de la facilité de dépôts -taux plancher- remonté à 0,50%.

Les dirigeants de la BCE avaient laissé entendre ces dernières semaines qu'une hausse des taux était imminente dans un contexte de résurgence des tensions inflationnistes au sein de la zone euro.

La BCE amorce ainsi le relèvement de ses taux directeurs avant la Réserve fédérale américaine, une première depuis la création de l'institut d'émission européen dont la perspective a contribué à accélérer l'appréciation de la devise européenne notamment contre le dollar.

Les marchés ont peu réagi après l'annonce de la décision de la BCE. L'euro, qui avait atteint mercredi un plus haut de 14 mois contre la devise américaine au-dessus de 1,43 dollar avant de se replier sous les 1,4280, a légèrement reculé à 1,4274.

L'Euribor 3 mois, qui avait atteint un plus haut depuis juin 2009 dans la matinée à 1,28%, s'est maintenu à ce niveau tandis que les rendements sur les emprunts d'Etat allemands à deux et dix ans sont restés inchangés à respectivement à 1,85% et 3,45%.

L'indice Eurostoxx 50, qui avait réduit ses gains avant l'annonce de la BCE, est reparti à la hausse pour progresser de 0,51% à 12h00 GMT.

"D'une ce n'est pas une surprise, de deux l'économie de la zone euro est suffisamment robuste pour l'absorber et de trois ce sera un petit problème pour les pays périphériques de la zone euro mais tant que l'Eurosystème continue d'apporter une assistance généreuse aux banques en difficulté de ces pays, ils pourront supporter (cette hausse des taux)", a estimé Holger Schmieding, économiste de la Berenberg Bank.

En dépit du risque d'aggraver la situation des pays périphériques qui ont eu recours à une aide, comme la Grèce ou l'Irlande, ou qui en ont demandé une comme le Portugal, la BCE a privilégié la lutte contre l'inflation.

Le taux d'inflation de la zone euro a augmenté à 2,6% en rythme annuel le mois dernier, au-dessus de l'objectif de la BCE, qui se situe juste en-dessous de 2,0%.

Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI