Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La bce laisse ses taux directeurs inchangés

Marché : La bce laisse ses taux directeurs inchangés

La bce laisse ses taux directeurs inchangésLa bce laisse ses taux directeurs inchangés

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a, sans surprise, laissé ses taux directeurs inchangés jeudi, marquant une pause dans le cycle d'assouplissement monétaire après deux baisses consécutives afin de jauger l'impact de ces mesures ainsi que de l'apport massif de liquidités aux banques.

Quelques jours après une recomposition de l'organigramme de la BCE, avec notamment le remplacement de l'Allemand Jürgen Stark par le Belge Peter Praet au poste clef d'économiste en chef, le conseil des gouverneurs a maintenu son taux de refinancement à 1%.

Cette première réunion de 2012 s'est déroulée avec, en toile de fond, les difficultés des négociations sur la dette grecque, la baisse de l'euro et les tensions financières, les banques rechignant toujours à se prêter les unes aux autres.

Les établissements financiers de la zone euro ne manquent pourtant pas de liquidités depuis l'opération de refinancement à trois ans de décembre, au cours de laquelle la BCE leur a alloué un montant sans précédent de 489 milliards d'euros.

Cette injection historique est intervenue après deux baisses de taux en deux mois.

Lors de sa conférence de presse, prévue à partir de 13h30 GMT, le président de la BCE Mario Draghi devrait appeler les gouvernements de la zone euro à intensifier leurs efforts face à la crise de la dette.

Les commentaires de Mario Draghi sur le programme de rachat d'obligations de la BCE sont particulièrement attendus par les intervenants sur les marchés financiers après que Fitch Ratings a déclaré la veille que l'institution devait augmenter le volume de ces rachats afin de soutenir l'Italie et éviter un effondrement "cataclysmique" de l'euro.

En raison de son apport de liquidités et de son programme pour les marchés de titre (SMP) - appellation donnée par la BCE à ses rachats d'obligations - le bilan de la BCE et des banques centrales nationales de la zone euro s'est gonflé de plus de 600 millions d'euros sur les quatre derniers mois, à 2.668 milliards.

Sakari Suoninen, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI