Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : La banque hsbc veut économiser 3,5 milliards de dollars

Marché : La banque hsbc veut économiser 3,5 milliards de dollars

La banque hsbc veut économiser 3,5 milliards de dollarsLa banque hsbc veut économiser 3,5 milliards de dollars

HONG KONG/LONDRES (Reuters) - HSBC Holdings a annoncé mercredi son intention d'économiser jusqu'à 3,5 milliards de dollars (2,4 milliards d'euros) en réduisant la voilure dans ses activités de gestion de patrimoine et de banque de détail.

La première banque européenne étudie également l'avenir de son activité dans les cartes de crédit aux Etats-Unis, a précisé son directeur général Stuart Gulliver. Les analystes de Barclays Capital ont estimé que de la cession de cette activité américaine pourrait permettre de dégager 25 milliards de dollars.

Réduire les coûts devrait permettre à HSBC de réduire autour de 48% à 52% la proportion de ses revenus consacrée aux dépenses d'ici 2013, contre 61% au premier trimestre, précise la banque dans un communiqué adressé à la Bourse de Hong Kong.

Par comparaison, la banque Standard Chartered affichait un ratio coûts/revenus de 56% l'an dernier.

La gestion de patrimoine sera recentrée sur 18 pays et la banque de détail limitée aux marchés susceptibles d'être rentables. La banque est actuellement présente dans 87 pays et emploie 307.000 personnes.

"Nous allons accroître la discipline dans le déploiement de nos capitaux et diriger l'investissement vers les marchés et les activités à forte croissance, cependant que nous réduirons la voilure ailleurs", a déclaré Stuart Gulliver.

Ainsi, la banque va-t-elle renoncer à la banque de détail en Russie pour la développer à Singapour, au Mexique, au Brésil ou en Turquie, et se maintenir sur ses marchés clés comme Hong Kong ou la Grande-Bretagne.

POSSIBLE VULNÉRABILITÉ

HSBC vise un ratio de distribution des bénéfices sous forme de dividende de 40-60% et une rentabilité des fonds propres de 12% à 15% (contre 9,5% l'an dernier). Cela pourrait prendre deux à trois ans pour y parvenir, a déclaré le directeur général.

Stuart Gulliver, 51 ans, a été nommé à la tête du groupe en septembre. Les marchés s'attendaient à ce qu'il porte ses efforts immédiats dans le domaine des cartes de crédit, tout spécialement aux Etats-Unis.

HSBC a fait état lundi d'une baisse de 14% de son bénéfice imposable du premier trimestre et indiqué qu'il faudrait deux à trois ans pour atteindre l'objectif d'un coefficient de rentabilité compris entre 48% et 52%.

"L'objectif fixé pour 2013 va leur laisser suffisamment de temps", juge John Wadle, analyste de Mirae Asset Securities.

"Je crois qu'ils vont restructurer leurs activités à fort coûts et mon estimation personnelle est que les réductions de coûts effectives pourraient ne pas dépasser 1 à 2 milliard de dollars."

Stuart Gulliver estime qu'il peut dégager quatre milliards de dollars de revenus additionnels en développant l'activité auprès de la clientèle fortunée dans les pays à forte croissance et obtenir un milliard supplémentaire en faisant fonctionner plus étroitement banque commerciale et banque d'investissement.

HSBC pourrait néanmoins être vulnérable si son virage stratégique déçoit les investisseurs.

"A part le potentiel autour de l'activité de cartes de crédit, comme attendu, il y a très peu d'annonces révolutionnaires. Donc, la clé est de voir si le groupe peut donner des assurances sur la réalisation" de ces objectifs, juge Mark Phin, analyste chez Keefe, Bruyette & Woods.

En matinée, l'action HSBC cédait 0,64% à Londres, tandis que l'indice européen Stoxx 600 était quasiment inchangé.

Kelvin Soh et Steve Slater, Danielle Rouquié et Jean Décotte pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...