Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : La 4G, succès commercial assuré en Europe... mais à quel prix ?

mardi 16 avril 2013 à 16h44
Arthur D. Little et Exane BNP Paribas tablent sur une baisse des revenus du secteur

(BFM Bourse) - La transition vers les réseaux mobiles de quatrième génération (4G/LTE) coule de source pour les opérateurs télécoms européens, mais ne devrait pas améliorer les conditions tarifaires du secteur, peut-on lire ce mardi dans une étude réalisée par la firme de conseil Arthur D. Little et le broker Exane BNP Paribas.

C'est une évidence, le passage à la 4G va permettre de régler le problème de surcapacité des réseaux qui se posait avec "l'ancienne" norme de téléphonie, et les consommateurs devraient rapidement opter pour le très haut débit mobile et se laisser séduire par l'arrivée de nouveaux smartphones et tablettes compatibles.

Problème de différenciation

Si bien que d'ici 2016, le taux de pénétration de la technologie atteindra 54% en Europe, estiment les auteurs de cette enquête. Cependant, tempèrent les spécialistes, les opérateurs mobiles vont difficilement monétiser les données 4G/LTE, faute de pouvoir se différencier durablement.

Les projections d'ADL/Exane font ressortir une baisse de -1,8% par an des revenus des opérateurs européens d'ici 2016. Pour retrouver le chemin de la croissance, il faudrait que les smartphones LTE génèrent un ARPU (revenu moyen par abonné) de 17 euros par mois d'ici 2016, soit 7 euros de mieux que les recettes qu'ils réalisent dans la 3G. Objectif ambitieux ?

Si la 4G sera un succès commercial en Euope, elle devrait difficilement permettre aux principaux intéressés de s'imposer en matière de tarification, conclut Didier Levy, directeur chez Arthur D. Little.

J. M. - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.20 % vs -1.28 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat