Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'offre d'america movil sur kpn en bonne voie

Marché : L'offre d'america movil sur kpn en bonne voie

L'offre d'america movil sur kpn en bonne voieL'offre d'america movil sur kpn en bonne voie

par Sara Webb

AMSTERDAM (Reuters) - Le milliardaire mexicain Carlos Slim semblait bien placé jeudi pour réussir à prendre une participation importante dans KPN, l'opérateur néerlandais ayant échoué à vendre sa filiale allemande E-Plus à l'espagnol Telefonica.

KPN a de nouveau demandé jeudi à ses actionnaires de rejeter l'OPA hostile d'America Movil, estimant que le prix proposé ne le valorise pas assez.

Mais la chute de son action à la Bourse d'Amsterdam, où elle a abandonné jeudi 5,32% à 7,48 euros, place l'opérateur néerlandais en position de faiblesse avant l'expiration de l'OPA, le 27 juin.

"L'issue la plus probable est désormais qu'America Movil termine cette opération avec 15 à 30% des actions", a estimé Stan Pearson, analyste chez Standard Life.

"KPN a fait tout ce qu'il pouvait, mais avec le peu de temps dont il disposait, il n'a pas réussi à trouver un moyen de faire monter l'action au-dessus de 8 euros", le prix auquel America Movil offre de racheter 27,7% de son capital.

Selon d'autres investisseurs, qui se sont exprimés sous le sceau de l'anonymat, Carlos Slim, propriétaire d'America Movil, pourrait prolonger la durée de son offre s'il ne parvenait pas à ses fins dans les délais, ou lancer une autre OPA plus tard.

L'échec inattendu de KPN à céder E-Plus, que certains analystes valorisaient entre huit milliards et 10 milliards d'euros, a douché les espoirs des opérateurs sur les marchés.

PEU D'OPTIONS

L'espagnol Telefonica était jusqu'alors perçu comme un possible "chevalier blanc" pour E-Plus, malgré ses difficultés de financement et son endettement important.

"Nous avions décidé de ne pas répondre à l'offre, mais nous devons maintenant revoir notre position", a indiqué le gérant d'un fonds d'investissements.

"S'ils (KPN) n'arrivent pas à vendre leurs filiales, comment peuvent-ils relancer leur activité? Leur stratégie de dividende est manifestement intenable, mais s'ils réduisent les dividendes, ils perdent toute attractivité", a-t-il souligné.

KPN, qui affiche une capitalisation boursière de plus de 11 milliards d'euros, a assuré que d'autres groupes avaient reconnu la "valeur significative" de sa filiale allemande alors que le marché local est amené à se consolider.

Mais dans un délai si court, l'opérateur néerlandais semble avoir peu d'options pour se défendre face à l'offensive de Carlos Slim.

Le groupe a cependant dit que le processus de vente de sa filiale mobile belge BASE serait lancé en juillet.

Mercredi, le milliardaire mexicain a annoncé s'être une nouvelle fois renforcé dans KPN, portant sa participation à 8,7%.

America Movil est déjà très implanté en Amérique Latine mais entend faire ses premiers pas en Europe avec KPN. Le groupe a aussi pris une participation de 21% dans Telekom Austria pour 1,1 milliard de dollars.

Blandine Hénault et Tangi Salaün pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...