Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'italie obtient de fitch une motion de confiance

Marché : L'italie obtient de fitch une motion de confiance

L'italie obtient de fitch une motion de confianceL'italie obtient de fitch une motion de confiance

par Walter Brandimarte

NEW YORK (Reuters) - L'Italie a obtenu mercredi un vote de confiance de l'agence de notation Fitch, pour qui sa dette souveraine devrait rester gérable pour peu que le gouvernement italien respecte ses objectifs budgétaires qualifiés d'ambitieux.

Fitch a confirmé la note italienne de crédit à "AA-" avec une perspective stable, en disant s'attendre à ce que le pays parvienne à réduire comme prévu son déficit budgétaire.

Les récentes mesures d'austérité budgétaire prises par l'Italie "renforcent la crédibilité de l'objectif d'un budget équilibré d'ici 2014", explique Fitch, ajoutant qu'en l'absence de chocs négatifs, le pays devrait pouvoir stabiliser sa note de crédit à son niveau actuel.

Les propos de Fitch interviennent alors que les marchés craignent que l'Italie ne rejoigne les rangs de la Grèce, de l'Irlande et du Portugal en faisant à son tour l'objet d'un plan de sauvetage.

Le rendement de l'emprunt italien à dix ans, qui avait mardi dépassé 6% pour la première fois, a reculé après l'annonce de Fitch, ressortant autour de 5,575%.

Si le rendement du papier italien à dix ans atteignait 7%, le service de la dette italienne coûterait 110 milliards d'euros d'ici 2015, soit 6,1% de son PIB, contre une estimation pour 2011 d'environ 75 milliards d'euros (4,8% du PIB), détaille l'agence de notation.

"Même un coût de l'emprunt aussi élevé n'empêcherait pas sur cette période une réduction progressive du ratio d'endettement, à un rythme certes bien moins rapide qu'envisagé", commente Fitch, soulignant qu'un tel scénario dépendra de la mise en oeuvre par l'Italie de ses objectifs budgétaires.

Le gouvernement italien a approuvé le 30 juin un plan d'austérité de 47 milliards d'euros visant à effacer d'ici 2014 le déficit budgétaire du pays, dans l'espoir de le protéger de la crise de la dette qui agite la zone euro.

Natalie Huet pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...