Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'italie au centre de toutes les inquiétudes, le cac 40 trébuche

Marché : L'italie au centre de toutes les inquiétudes, le cac 40 trébuche

L'italie au centre de toutes les inquiétudes, le cac 40 trébuche L'italie au centre de toutes les inquiétudes, le cac 40 trébuche

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a terminé en forte baisse mercredi, inquiète pour l'avenir économique et politique de l'Italie après la démission de Silvio Berlusconi, alors que les taux souverains italiens se hissaient dangereusement au-dessus des 7% ce soir.

"L'absence d'avancées majeures concernant le FESF suite aux réunions de l‘Eurogroupe et de l'Ecofin hier et avant-hier contribue aussi à l'absence d'accalmie sur ces taux, et les taux espagnols (...)", commentait ce matin un broker parisien.

L'Italie, très endettée, se finance à un taux tel qu'il n'est pas viable sur la durée face à une croissance très faible, ce qui "augmente certainement la perspective d'un plan d'aide", indiquait un autre analyste interrogé par l'AFP.

L'Italie était au centre de toutes les attentions, éclipsant l'évolution politique en Grèce où le nom du nouveau Premier ministre se fait toujours attendre après le départ de Georges Papandréou.

A Paris, l'indice CAC 40 a clôturé en repli de 2,17% à 3 075 points. Le secteur financier restait en retrait sur fond de craintes de contagion de la crise de la dette en zone euro, à l'image d'AXA (-4,9%), Société Générale (-3%), Crédit Agricole (-2,5%) et BNP Paribas (-2%). Hors indice phare, Natixis qui a publié ses comptes après Bourse (voir la publication du T3) a fini en repli de 1,2%.

Aucune valeur n'a terminé dans le vert au sein du CAC 40. Sur le SBF 120 en revanche, CGG Veritas s'est distingué avec un gain de 6,9% après sa publication. Ubisoft a également surperformé (+4,9%) dans le sillage de ses comptes semestriels.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI