Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'italie accepte d'être surveillée par la ce et le fmi

Marché : L'italie accepte d'être surveillée par la ce et le fmi

L'italie accepte d'être surveillée par la ce et le fmiL'italie accepte d'être surveillée par la ce et le fmi

CANNES (Reuters) - L'Italie a accepté que le Fonds monétaire international (FMI) surveille ses progrès en matière de réformes économiques et structurelles, a-t-on appris vendredi de source européenne.

La Commission européenne et le FMI feront chacun un rapport sur la manière dont l'Italie remplit ses objectifs, notamment en matière de réforme des retraites et du travail, a précisé cette source.

"L'Italie ne voit aucun inconvénient à être surveillée, même si le FMI y participe", a-t-elle souligné, ajoutant qu'une ligne de crédit préventive n'avait pas été perçue comme une option crédible pour le pays, faute de confiance des marchés dans ses plans d'assainissement budgétaire.

Dans un projet de plan d'action pour la croissance examiné lors du sommet du G20 à Cannes, l'Italie s'engage à approcher l'équilibre budgétaire en 2013 et à réduire dès 2012 son ratio de dette publique par rapport au PIB, actuellement de 120%.

Alison Williams; Natalie Huet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI