Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'inflation dans la zone euro s'accélère en mars

Marché : L'inflation dans la zone euro s'accélère en mars

L'inflation dans la zone euro s'accélère en marsL'inflation dans la zone euro s'accélère en mars

par Jan Strupczewski

BRUXELLES (Reuters) - L'inflation dans la zone euro s'est contre toute attente accélérée en mars, a annoncé Eurostat jeudi, à une semaine d'une réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) qui devrait sans doute relever les taux d'intérêt.

Selon l'estimation publiée par l'agence de la statistique européenne, les prix ont augmenté de 2,6% en rythme annuel dans les 17 pays utilisant la monnaie unique, contre +2,3% attendus et +2,4% en février.

"Le fait que l'inflation des prix dans la zone euro a progressé plus que prévu à 2,6% (...) entérine dans les faits une hausse du taux d'intérêt de la BCE de 1,0% à 1,25% lors de la réunion du 7 avril", a déclaré Howard Archer, économiste chez IHS Global Insight.

"La BCE est déterminée à envoyer le message qu'elle sera sévère sur l'inflation malgré la persistance de situations économiques difficiles dans beaucoup de pays de la zone euro et les incertitudes économiques mondiales en raison des événements au Japon, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord."

La Banque centrale européenne, qui souhaite contenir la hausse des prix à un niveau inférieur mais proche de 2,0%, laisse entendre depuis des semaines qu'elle pourrait relever dès avril son taux de refinancement en réaction à la hausse des cours des matières premières.

D'AUTRES HAUSSES DES TAUX ATTENDUES

Les économistes s'attendent néanmoins à ce que la hausse des prix reste supérieure à l'objectif de l'institut d'émission en 2011 et les marchés prévoient que le relèvement d'avril ne sera que la première d'une série de hausses cette année.

"Nous anticipons une hausse des taux de 25 points de base au deuxième trimestre, suivie de deux autres relèvements supplémentaires au cours du reste de l'année, pour porter les taux à 1,75% à la fin de l'année", a déclaré Daniele Antonucci (Morgan Stanley).

L'estimation publiée par Eurostat ne comporte pas de chiffres détaillés ou de variation mensuelle, mais les économistes jugent que la hausse du cours du pétrole et de l'habillement est sans doute à l'origine de l'augmentation des prix.

"Un effet de base largement positif sur l'énergie et (la date de) Pâques tardive auraient dû permettre de contenir, au moins en partie, les fortes pressions haussières liées à la flambée des prix du pétrole", relève Chiara Corsa, économiste chez Unicredit.

"Toutefois, les vêtements et les chaussures ont sans doute apporté une contribution haussière au chiffre, avec la nouvelle méthodologie introduite au début de l'année."

Nicolas Delame et Jean Décotte pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...