Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'inflation a atteint +2,0% sur un an en mars en france

Marché : L'inflation a atteint +2,0% sur un an en mars en france

L'inflation a atteint +2,0% sur un an en mars en franceL'inflation a atteint +2,0% sur un an en mars en france

PARIS (Reuters) - L'inflation s'est accélérée en France en mars, atteignant 2,0% sur un an pour la première fois depuis fin 2008, en raison de la fin des soldes mais aussi de la hausse continue des prix de l'énergie et de l'alimentation.

L'indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 0,8% par rapport à février, montrent les statistiques publiées mercredi par l'Insee. Le mois précédent, il avait progressé de 0,5% en rythme mensuel et de 1,7% sur un an.

C'est la première fois depuis octobre 2008 que cet indice atteint le seuil symbolique de 2,0%.

L'indice des prix harmonisé IPCH, qui permet une comparaison au niveau européen, est en hausse de 0,9% en février et progresse de 2,2% sur un an. Une hausse qui correspond aux estimations les plus élevées des économistes interrogés par Reuters. Ceux-ci prévoyaient, en moyenne, un indice en hausse de 0,6% sur un mois et de 1,9% sur un an.

Dans l'ensemble de la zone euro, l'inflation a atteint 2,6% en mars après 2,4% en février selon la première estimation publiée par Eurostat. Une accélération qui a pesé lourd dans la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de relever ses taux d'intérêt la semaine dernière, pour la première fois depuis l'été 2008.

L'inflation sous-jacente en France, elle, reste modérée, à 0,7% sur un an. Mais "ce n'est pas le sous-jacent qui compte, c'est davantage le chiffre d'ensemble, et il risque de peser sur la confiance des ménages", a déclaré à Reuters Jean-Louis Mourier, économiste d'Aurel BGC.

RISQUE POUR LA CONSOMMATION

"Le premier réflexe, quand le pouvoir d'achat est sous pression, même si c'est lié uniquement à la hausse des prix de l'essence et des produits frais, c'est de ralentir la consommation, notamment de biens durables."

Les prix de l'énergie, en hausse de 2,4% par rapport à février, affichent en effet un bond de 15,3% sur un an. Les seuls produits pétroliers voient leurs prix progresser de 4,0% sur un mois et de 19,6% en rythme annuel.

Face à l'envolée des prix à la pompe, le gouvernement a annoncé lundi une contribution de 115 millions d'euros des producteurs, raffineurs et distributeurs de produits pétroliers qui financera l'augmentation d'un avantage fiscal susceptible de profiter à quelque six millions de contribuables.

Il avait auparavant orchestré avec plusieurs enseignes de grande distribution l'opération du "panier des essentiels", une sélection de produits alimentaires censés concilier qualité et prix abordables.

Les prix de l'alimentation ont augmenté de 0,9% d'un mois sur l'autre et de 0,8% par rapport à mars 2010, en raison principalement de la hausse de ceux des produits frais (+2,9% sur un mois). Mais des hausses marquées ont aussi touché des produits comme les huiles (+1,4%), les boissons non-alcoolisées (+1,0%) ou le pain et les céréales (+0,6%).

Du côté des produits manufacturés, la fin des soldes se traduit entre autres par un bond de 8,0% des prix de l'habillement et des chaussures.

Parmi les rares baisses notables de mars figurent les prix des voitures neuves, conséquence de nouvelles promotions selon l'Insee.

L'indice des prix hors tabac, qui sert de référence pour un certain nombre de prestations sociales et pour la fixation des taux administrés, est en hausse de 0,8% sur un mois et de 1,9% sur un an.

Le gouvernement a revu à la hausse le mois dernier sa prévision d'inflation pour l'ensemble de cette année, à 1,8% et il a annoncé simultanément une revalorisation de 2,1% des pensions de retraite et de 4,7% du "minimum vieillesse".

Marc Angrand, avec Leigh Thomas, édité par Jean-Baptiste Vey

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...