Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'industrie américaine rebondit, le consommateur reste inquiet

Marché : L'industrie américaine rebondit, le consommateur reste inquiet

L'industrie américaine rebondit, le consommateur reste inquietL'industrie américaine rebondit, le consommateur reste inquiet

NEW YORK (Reuters) - Le rythme de croissance du secteur manufacturier américain a rebondi pour la première fois en quatre mois en juin, alimentant l'espoir que le ralentissement économique observé dernièrement ne soit que temporaire, malgré la baisse du moral des ménages constatée dans le même temps.

L'indice d'activité manufacturière des directeur d'achats de l'Institute for Supply Management (ISM) s'est établi à 55,3 le mois dernier, contre 53,5 en mai. Les économistes de marché interrogés par Reuters attendaient un nouveau ralentissement à 51,8.

"Ces chiffres indiquent que le creux de la vague a eu lieu en mai", commente Michael Capen, économiste en chef chez Barclays Capital. "C'est un terreau favorable à une accélération de la croissance pour le second semestre."

Wall Street a amplifié ses gains immédiatement après la publication de ces données, tandis que les Treasuries se sont retournés à la baisse et que le dollar gagnait du terrain face au yen.

Un indice au-dessus des 50 est le signe d'une phase d'expansion du secteur manufacturier tandis qu'un indice à moins de 50 dénote une contraction.

L'indice des prix acquittés est tombé à son niveau le plus bas depuis août 2010 à 68,0, contre 76,5 en mai, mais celui des prises de commandes est monté à 51,6 contre 51,0 en mai.

Les résultats de l'enquête Reuters/Université du Michigan, publiés également vendredi, sont toutefois moins encourageants. Ils montrent que le sentiment du consommateur américain s'est détérioré plus fortement que prévu en juin, plombé par le climat d'incertitude économique.

L'indice est ressorti à 71,5 après une première estimation à 71,8 et 74,3 en mai. Les analystes prévoyaient en moyenne 71,9.

La composante des conditions actuelles est ressortie à 82,0 après 79,6 en première estimation et 81,9 en mai, alors que le marché attendait 79,6.

Celle des anticipations a baissé, à 64,8 en estimation définitive, après 66,8 en première estimation contre 69,5 en mai et 66,6 attendu.

Les anticipations d'inflation à un an sont tombées à 3,8% contre 4,1% en mai. En revanche, les anticipations de cinq à 10 ans sont en progression, à 3% contre 2,9% le mois précédent.

Leah Schnurr, Catherine Monin pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI