Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'eurogroupe choisit draghi pour succéder à trichet à la bce

Marché : L'eurogroupe choisit draghi pour succéder à trichet à la bce

L'eurogroupe choisit draghi pour succéder à trichet à la  bceL'eurogroupe choisit draghi pour succéder à trichet à la  bce

BRUXELLES (Reuters) - Mario Draghi a été désigné lundi à l'unanimité par les ministres des Finances de la zone euro comme futur président de la Banque centrale européenne.

L'actuel président de la Banque centrale italienne, dont le choix devra être définitivement validé par les chefs d'Etat et de gouvernement des Vingt-Sept lors d'un sommet fin juin, doit succéder à Jean-Claude Trichet à la présidence de la BCE le 1er novembre prochain.

Mario Draghi partait favori pour ce poste après avoir reçu successivement le soutien d'Angela Merkel, Nicolas Sarkozy, José Luis Rodriguez Zapatero et Jean-Claude Juncker, le président de l'Eurogroupe, qui a annoncé lundi que la décision avait été prise à l'unanimité.

Le fait qu'il vienne d'un pays caractérisé par un passé d'inflation élevée et un endettement important a d'abord semblé problématique outre-Rhin mais la démission du président de la Bundesbank, Axel Weber, en février, l'a rapidement propulsé en pole position.

Présent à la BCE depuis 2006, il s'est depuis taillé une réputation d'homme prudent et est considéré comme le plus enclin à maintenir le consensus au sein de l'institution de Francfort après le départ de Jean-Claude Trichet.

UN FRANÇAIS AU DIRECTOIRE

Agé de 63 ans, il s'est par ailleurs taillé au cours de sa carrière une réputation d'homme prudent et diplomate, devenant l'Italien le plus respecté dans les cercles économiques et financiers internationaux.

Il a successivement enseigné à l'Université d'Harvard, a travaillé pour la Banque mondiale, a été conseiller économique de plusieurs gouvernements italiens au début des années 1980 et a passé 10 ans à la direction du Trésor.

Plus récemment, il a également travaillé pour la banque d'affaires américaine Goldman Sachs et il occupait ces derniers mois la présidence du Conseil de Stabilité financière, un organisme chargé de refondre le système bancaire mondial.

L'arrivée de Mario Draghi à la BCE devrait pousser Lorenzo Bini Smaghi, l'actuel membre italien du conseil des gouverneurs de l'institution, vers la sortie afin de libérer une place pour un Français, ce qu'a confirmé lundi Christine Lagarde.

"Cette discussion là n'était pas à l'ordre du jour mais c'est un point qui avait été évoqué entre le Président de la République (Nicolas Sarkozy) et le président du Conseil italien (Silvio Berlusconi) sur la participation d'un représentant français au directoire de la BCE, probablement en remplacement d'un Italien", a-t-elle dit.

"Cela ne peut pas être le président, bien évidemment. Il faut donc que l'autre puisse laisser avec élégance sa place à un Français", a-t-elle continué.

Francesca Landini, Julien Toyer pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI