Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro soutenu par l'ecofin et les agences

Marché : L'euro soutenu par l'ecofin et les agences

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne profitait ce midi d'un nouvel accès d'optimisme porté par la perspective d'une coordination des politiques budgétaires en zone euro. Vers 13 heures 20, l'euro gagne ainsi 0,24% à 1,3345 dollar. Il avait ouvert sous la barre des 1,33 dollar ce matin.

La perspective d'un 'pacte de stabilité renforcé' en Europe soutient toujours les marchés. Le marché est à ce titre suspendu au conseil européen qui s'est ouvert ce matin et durera jusqu'à demain. Dans ce cadre, un conseil Ecofin des grands argentiers européens est également prévu.

'L'avantage d'un tel pacte est qu'il ne nécessite pas une réforme des traités et donc un long processus de ratification par les membres de l'Union européenne. Il peut être simplement voté avec les parlements nationaux des pays qui désirent l'appliquer : tous les pays ne sont pas dans l'obligation de l'adopter. L'unanimité n'est pas obligatoire. Il peut donc être mis en place rapidement', explique Aurel BGC.

'Les investisseurs ont aussi réagi positivement à l'annonce, non officielle, d'un accord entre les ministres de l'Economie et des Finances pour mettre en place un levier sur les 250 milliards d'euros restant dans le FESF. Le fonds garantirait les futures émissions d'Etat à hauteur de 30%', ajoutent les spécialistes.

Ils précisent cependant : 'la question est, ensuite, de savoir si l'adoption de ce pacte sera suffisante pour que la BCE adopte un discours plus agressif'.

En outre, ce matin, l'Italie a levé un total de plus de cinq milliards d'euros d'obligations souveraines en différentes tranches. Celle de papiers à 10 ans été placée à 7,28%, et celle des papiers à trois ans 7,89%.

Le rendement des '10 ans' allemands (Bund) atteint maintenant 2,30% quand celui des OAT françaises recule à 3,56%, soit un 'spread' (écart de taux) revenu sous la barre des 130 points de base alors qu'il avait franchi les 200 points en milieu de mois.

Chez Pictet & Cie, les cambistes insistent sur les rumeurs qui courent de nouveau en tous sens. “Une émission de super obligations des derniers pays européens bénéficiant du triple AAA n'est pas à l'ordre du jour. Le fait que le FMI préparerait un plan d'aide à l'Italie est, en revanche, du domaine du possible”, indiquent les analystes Changes de la banque privée helvétique.

Côté américain, l'avis de l'agence de notation-crédit Fitch, qui a maintenu le “AAA” de la note fédérale des Etats-Unis mais a baissé la perspective associée de “stable” à “négative”, joue aussi contre le billet vert. Cela signifie que la note pourra être abaissée.

On ne peut pas dire pour autant que la situation soit idoine en Europe. Une autre des trois grandes agences, Moody's, a mis sous surveillance en vue d'une possible dégradation ses notes sur la dette subordonnée de 87 banques européennes, principalement en Espagne, en Italie, en Autriche et en France. L'agence de notation justifie sa décision par la flexibilité financière plus limitée des États, susceptible de remettre en question le soutien qu'ils pourraient apporter aux banques, et par un cadre légal plus contraignant aux niveaux nationaux et européen.

Le troisième larron des agences, Standard & Poor's, pourrait préparer la France à la perte de sa note “AAA”, en la plaçant 'sous peu' sous 'perspective négative', à en croire un article paru ce matin dans La Tribune.

Enfin, on a appris ce matin que le sentiment économique en Europe a décliné en novembre, d'après les indices ESI : en zone euro, il s'est contracté de 1,1 point, à 93,7 points. Le sentiment s'est affaissé avant tout dans les secteurs des services et de la distribution au détail. Les dégradations se sont montrées moins fortes dans l'industrie et pour le moral des ménages, alors qu'une légère amélioration a été observée dans la construction.

Cet après-midi aux États-Unis, les investisseurs prendront connaissance de l'indice de confiance du consommateur du Conference Board, que le consensus attend en hausse à 44 après 39,8 en octobre. L'indice du prix des logements pour septembre est attendu en baisse de 0,1%, comme le mois précédent.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI