Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro sous les 1,31 dollar après la fed

Marché : L'euro sous les 1,31 dollar après la fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne restait sans tendance face au dollar américain au lendemain d'une réunion très attendue du comité de politique monétaire de la Fed, dont la tonalité s'est révélée plutôt positive pour le billet vert. A 1,3086 dollar, l'euro cédait ainsi symboliquement 0,02%. Rappelons qu'il y a encore une semaine, l'euro tutoyait les 1,33 dollar.

L'euro se tassait aussi ce midi de 0,10% contre la livre à 0,8320 sterling l'euro, mais il s'appréciait légèrement contre le franc suisse (+ 0,23% à 1,2108).

En revanche, la tendance haussière de la devise européenne se poursuit contre le yen nippon (+ 0,67% à 109,2 yens), alors que la Banque du Japon intervient toujours pour limiter la vigueur de sa devise.

Hier, le FOMC (le comité de politique monétaire de la Fed) a donc décidé de maintenir ses taux à leur bas niveau actuel jusqu'à la fin de l'année 2014, comme il l'avait déjà été annoncé en début d'année. Le communiqué de la banque centrale US fait aussi mention d'une expansion “modérée” de l'économie et d'une baisse notable du chômage. Il a en somme pris acte de la bonne orientation des dernières statistiques, et notamment des créations d'emploi nettement supérieures à 200.000 enregistrées chacun de ces trois derniers mois. Rien qui, a priori, laisse entrevoir une nouvelle opération monétaire non conventionnelle, du moins à court terme.

“Le FOMC de la veille s'est déroulé conformément aux attentes”, commente un cambiste nord-européen, qui souligne que la Fed laisse aussi entendre qu'elle tiendra prêt un autre QE (plan d'assouplissement quantitatif, qui le cas échéant serait le 3ème) en cas de ralentissement de la croissance.

Parallèlement, la Fed a indiqué que les tests de résistance menés sur une vingtaine de grandes banques américaines en retenant l'hypothèse d'une récession se sont révélés favorables pour 15 d'entre elles. Soit des résultats plus positifs que ceux des mêmes tests menés ces dernières années, ce qui tend à indiquer une amélioration de la solidité des établissements de crédit US.

En outre, les ventes au détail publiées hier étaient également favorable au dollar.

Pour Arnaud Poutier d'IG Markets, ces annonces de la banque centrale américaine confirment que la partie financière de l'économie américaine s'est renforcée. 'Elle démontre l'efficacité des actions menées par la Fed et les autorités américaines en général. Cela devrait améliorer la psychologie et la confiance des acteurs du marché et de l'économie en général, ce qui est bien l'objectif final recherché', indique-t-il.

A l'inverse, l'euro reste pénalisé par des perspectives de croissance toujours médiocres et la menace d'une récession cette année, et de la persistance de doutes quant aux perspectives souveraines. Chez ScotiaFX, on souligne cependant que la hausse du prix du pétrole, notamment exprimé en euros, tend à réduire la marge de manoeuvre de la BCE en matière de baisse des taux, ce qui pourrait in fine soutenir l'euro.

Sur l'agenda statistique de la matinée, on a appris que la production industrielle de la zone euro avait augmenté de 0,2% en janvier 2012 par rapport à décembre 2011, selon Eurostat. La production d'énergie a augmenté de 1,4%, les biens d'investissement de 0,7%, les biens intermédiaires de 0,2% et les biens de consommation durables de 0,1%. La production des biens de consommation non durables a, elle, diminué de 0,7%.

L'agenda américain de l'après-midi comportera notamment les prix à l'importation pour février à 13h30, attendus en hausse de 0,6%. Deux heures plus tard, seront dévoilés les stocks hebdomadaires de pétrole.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI