Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro sans tendance entre bruxelles et la bce

Marché : L'euro sans tendance entre bruxelles et la bce

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après s'être approché des 1,27 dollar dans les séances qui ont suivi a conclusion de l'accord de Bruxelles, en fin de semaine dernière, la modération était de retour du côté de la monnaie unique européenne. Ce midi, elle cotait 1,2578 dollar, niveau stable (- 0,06%) par rapport à la veille au soir.

La même tendance est de mise contre le sterling (+ 0,08% à 0,8026) et toujours face au franc suisse (1,2012 franc l'euro). En revanche, la devise européenne prend 0,46% contre le yen à 100,5 yens l'euro.

En effet, on a appris hier que le taux de chômage de la zone euro était grimpé à 11,1% en mai (+ 0,1 point sur un mois), soit “un plus haut depuis 1995 en Europe”, indiquent les spécialistes de Saxo Bank.

En effet, la conjoncture européenne n'est pas enthousiasmante : 'il y a maintenant plus de deux ans que l'Europe continentale vit au rythme des poussées de stress sur les marchés financiers, suivies de phases d'apaisement. On conçoit facilement que l'économie réelle ait fait les frais de cette situation. La zone euro est retombée en récession à la fin de l'année dernière, sans espoir de rebond à court terme”, notaient hier soir les analystes d'Oddo.

Un cambiste nord-européen ajoute qu'il faut aussi tenir compte de la difficulté à appliquer les accords salués la semaine dernière : 'des rumeurs indiquent que les Pays-Bas et la Finlande s'opposeront au rachat (d'obligations souveraines) par le Mécanisme européen de stabilité (MES)', ce qui a pu pesé sur la tendance hier après-midi.

Une échéance majeure pour l'euro interviendra, jeudi midi, avec la réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE). Certains intervenants parient sur une baisse des taux directeurs de 1% à 0,75%, voire 0,50%, et d'autres se demandent si des mesures de liquidité additionnelles ne sont pas à envisager.

En attendant, la principale statistique du matin était peu encourageante : l'indice des prix à la production industrielle de la zone euro a enregistré une baisse de 0,5% en mai 2012 par rapport à avril. Cependant, le chômage a reculé sur le mois dernier en Espagne : le nombre de demandeurs d'emploi s'est contracté de 2,1% en juin par rapport à mai, les ramenant ainsi à 4,61 millions.

En outre, le dollar US reste lui aussi sous pression en raison “des spéculations de la Fed concernant une nouvelle vague de rachat d'obligations (“Quantitative Easing 3”) pour stimuler une croissance hésitante”, ajoute Saxo Bank.

En effet, on a appris hier que l'indice d'activité ISM pour le secteur manufacturier s'est révélé hier à 49,7 points pour juin, contre des attentes proches de 52 et alors que la barre des 50 sépare l'expansion (au-dessus) de la contraction (au-dessous), 'pour la première fois depuis 2009' selon Aurel BGC. 'Les industriels américains ont clairement 'appuyé sur le frein' en juin', commentent les analystes.

Aux Etats-Unis, l'indicateur-phare de la semaine, le rapport sur l'emploi de juin, est attendu vendredi.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...