Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro sans grande tendance en fin de semaine

Marché : L'euro sans grande tendance en fin de semaine

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les mouvements étaient toujours limités vendredi midi sur le marché des changes, l'euro se situant à 1,3075 dollar (+0,02%). Une série de statistiques a priori favorables au dollar est attendue cet après-midi des Etats-Unis.

Peu de mouvement du côté du yen (+ 0,23% à 109,5 yens l'euro) ni du franc suisse, stable ce midi à 1,2074.La variation la plus marquée revient au sterling, qui se reprend de 0,14% à 0,8311 livre l'euro.

Sur la semaine, l'euro a légèrement perdu du terrain contre le dollar (- 0,5% environ). Rien à signaler sur la période du côté du franc suisse, le “plancher” de 1,20 franc l'euro fixé par la Banque nationale suisse tenant toujours. En revanche, l'euro a pris environ 1% contre le yen, et perdu presque autant contre le sterling.

Du côté des chiffres macroéconomiques, on a appris ce matin que la zone euro avait enregistré un déficit du commerce extérieur de 7,6 milliards d'euros avec le reste du monde en janvier, comparé à +9,1 milliards au mois de décembre 2011. Eurostat, qui publie ces chiffres, précise que les exportations corrigées des variations saisonnières ont augmenté de 1,3% et les importations de 2,4%.

Cependant, le sentiment quant à l'économie du Vieux continent continue de s'améliorer.“La conjoncture européenne se stabilise et la récession profonde n'est plus d'actualité”, notaient ce matin les spécialistes d'Entheca Finance.

Ce qui ne veut pas dire que l'horizon soit dégagé. “La question majeure pour l'Europe et en particulier de l'Europe du Sud et de la France, sera de retrouver le chemin d'une croissance durable en abaissant le taux de chômage. La rigidité des systèmes sociaux, la peur de perdre des acquis seront des freins à toute réforme souple et rapidement efficace”, indiquent les spécialistes.

L'attentisme sur le marché des devises peut s'expliquer par les statistiques américaines attendues cet après-midi. Les cambistes suivront d'abord les prix à la consommation aux États-Unis, attendus en hausse de 0,4% sur le mois de février avec la remontée des prix de l'énergie (+0,2% hors alimentation et énergie).

'L'incertitude principale sur le dynamisme des prix à la consommation porte sur la composante 'énergie' de l'indice', commente Aurel BGC. “Comme indiqué dans le communiqué diffusé à l'issue de la réunion du FOMC, le Fed considère que les tensions venues du marché du pétrole sont 'temporaires'', rappellent les spécialistes, qui rappellent que le prix du gallon d'essence ne résume pas la composante énergétique de l'indice CPI : 'les prix de l'essence seront importants, mais il faudra aussi prendre en compte le comportement des prix du gaz et de l'électricité'.

La production industrielle américaine devrait quant à elle s'être établie en hausse de 0,4% en février, et la première estimation de l'indice de confiance du consommateur de l'Université du Michigan devrait revenir à 75,6 points, son niveau d'avant récession.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI