Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro réagit peu à la démission de josé socrates

Marché : L'euro réagit peu à la démission de josé socrates

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique encaissait avec une remarquable sérénité la chute du gouvernement portugais, qui venait de proposer un nouveau train de mesures de rigueur budgétaire à un parlement qui les a refusées. Après avoir cédé 0,61% pour revenir à 1,41 dollar hier soir, l'euro repart de l'avant ce midi et gagne 0,29% à 1,4141 dollar vers 13 heures.

Pourtant, la question des crises souveraines de la zone euro continue donc de se dégrader. “Après la démission du Premier ministre portugais José Socrates hier, il est probable que le Portugal va venir rejoindre l'Irlande et la Grèce dans la queue pour obtenir une aide de l'Union européenne', déplore aujourd'hui un gérant.

Pour les analystes Changes de Pictet & Cie, “le plan d'austérité suggéré ne trouve pas l'appui nécessaire et il faudra certainement remettre l'ouvrage sur le métier pour trouver une solution qui satisfasse tout le monde.”

De plus, hier, les commandes industrielles avaient à peine progressé et sensiblement déçu en zone euro. Mais ce matin, l'indice 'flash' de l'activité globale dans l'Eurozone s'est inscrit à 57,5 en mars, contre 58,2 en février, soit bien au-dessus du seuil de 50 qui sépare croissance et contraction de l'activité.

Dans les services, l'indice d'activité 'flash' s'est légèrement redressé, passant de 56,8 en février à 56,9 en mars. Dans l'industrie, l'indice PMI 'flash' a fléchi à 57,7 en mars, contre 59 en février. 'L'indice flash PMI du mois de mars indique que la zone euro poursuit sa croissance à un rythme soutenu en cette fin de 1er trimestre', indique Chris Williamson, l'économiste en chef de Markit.

Du côté du dollar, la situation n'est donc pas vraiment meilleure. Par ailleurs aux Etats-Unis, le marché de l'immobilier continue de s'effriter. Dans ce contexte, les investisseurs semblent d'ores et déjà faire le pari de nouveaux rachats de dette par la Réserve Fédérale dans le cadre de ce qui pourrait être un prochain 'QE-3'.

Cependant, tout le monde à la Fed n'est d'accord : comme le rapporte Pictet “pour Richard Fisher de la Réserve fédérale, la liquidité dans le circuit économique américain est largement suffisante et la politique d'assouplissement quantitatif ne devrait pas être poursuivie après le mois de juin”.

Face à la valeur refuge qu'est le franc suisse, l'euro se reprend également de 0,42% à 1,2860. En revanche, l'once d'or a gagné un peu moins de 2 euros depuis hier soir à 1.019,70 euros l'once ce matin à Londres.

Cet après-midi, l'agenda statistique américain comptera notamment les commandes de biens durables pour février (prévision : +1,1% ; précédent : +3,2%), et bien sûr les inscriptions hebdomadaires au chômage (prévision : 383.000 ; précédent : 385.000).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...