Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro proche des 1,3450 dollar avant la bce

Marché : L'euro proche des 1,3450 dollar avant la bce

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne continuait de progresser ce midi contre le dollar comme face au yen avant que la BCE ne fasse connaître, demain matin, le résultat de sa seconde opération de refinancement dite “LTRO”. Vers 12 heures 45, la devise de l'union monétaire européenne gagnait ainsi 0,34% contre le billet vert à 1,3441 dollar l'euro et 0,32% contre le yen à 108,1 yens l'euro.

La hausse observée face au sterling britannique est plus mesurée (+ 0,16% à 0,8480) quand contre le franc suisse, une stricte neutralité est de mise ce midi (0% à 1,2052 franc l'euro).

L'actualité du jour reste peu dense. Sans réelle surprise, le Bundestag a approuvé à une large majorité la participation de l'Allemagne au deuxième plan de soutien à la Grèce. Le mécanisme doit encore être entériné par les Pays-Bas et la Finlande (votes prévus mercredi) ainsi que par l'Italie.Aurel BGC souligne qu'Angela Merkel a indiqué à cette occasion que l'Allemagne serait prête à verser sa part du capital libéré du MES en deux fois, afin de le rendre pleinement opérationnel plus rapidement.

Autre nouvelle favorable : les indices de sentiment économique ESI se sont encore redressés en février : celui pour la zone euro s'est accru d'un point, à 94,4, et celui de l'ensemble de l'UE, de 1,1 point à 93,9. De même, la Commission européenne a dévoilé un indicateur BCI (Business Climate Indicator) du climat des affaires pour la zone euro en hausse à -0,18 ce mois-ci, s'améliorant donc pour le troisième mois consécutif.

Dans ce contexte, les marchés restent de marbre après la dégradation par Standard & Poor's - pour des raisons 'techniques' - de sa note souveraine de la Grèce à 'défaut sélectif'. Cette décision suit la récente imposition de clauses d'action collective dans le remboursement de la dette.

Chez ScotiaFX, la division Changes de la banque canadienne Scotia, on estime que si le G20 'mexicain' de ce week-end s'est révélé un 'non-évènement', le nouvel avertissement lancé par le FMI quant aux risques pesant sur l'économie mondiale a tempéré l'optimisme du marché.

En outre, 'les conséquences d'un prix élevé du baril sont bien réelles', ajoutent les spécialistes, qui rapportent que selon l'OCDE, chaque hausse de 10 dollars le baril réduit le PIB de cette région composée de pays industrialisés de 0,2 point de pourcentage, tout en augmentant l'inflation d'autant.

En attendant, c'est surtout le résultat du second “LTRO” (acronyme anglais d'“opération de refinancement à long terme”) de la Banque centrale européenne (BCE) qui focalise l'attention autant qu'elle suscite l'attentisme. Un intervenant parisien estime que les marchés financiers, plutôt neutres actuellement, 'retrouveront potentiellement plus de dynamique demain en fonction des résultats de la seconde opération de refinancement à destination du système financier conduite par la BCE jusqu'à mercredi, 9 heures 30'.

L'analyste dernier s'attend à ce que la BCE alloue un total de 300 à 400 milliards d'euros, après pratiquement 500 milliards d'euros lors du premier LTRO, fin décembre. 'Très attendue suite au succès de la première, sa lecture s'annonce tout aussi délicate. Un montant trop important favoriserait les actifs risqués mais inquiéterait sur la santé des banques. De même, un montant trop faible attiserait les craintes quant à un excès de confiance des banques qu'elles pourraient regretter par la suite', indique le spécialiste.

Cet après-midi aux États-Unis, les investisseurs seront attentifs aux commandes de biens durables de janvier, attendues en légère baisse en raison du secteur des transports, puis de l'indice de confiance des ménages du Conference Board, qui devrait progresser vers 63 points.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...