Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro pourrait terminer la semaine en nette baisse

Marché : L'euro pourrait terminer la semaine en nette baisse

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne semble bien partie pour terminer la semaine sur des baisses supérieures à 2% face au dollar US comme au yen nippon. Vers 12 heures 30 ce vendredi, l'euro se tasse de 0,09% à 1,2380 dollar.

Si la tendance n'est guère plus prononcée contre le yen (- 0,05% 98,9 yens l'euro) et toujours neutre face au franc suisse (0% à 1,2011), l'euro recule davantage contre la livre (- 0,20% à 0,7967).

Sur la semaine, l'euro a perdu environ 2,2% contre le dollar et le yen et 1,2% contre le sterling.

Les banques centrales étaient au coeur de l'actualité des devises hier, et le tableau d'ensemble a été jugé globalement négatif. Ainsi donc, si la Banque d'Angleterre a maintenu son taux directeur à 0,50%, elle a pour la 3ème fois en moins d'un an relevé le montant de l'enveloppe qu'elle consacre à son plan d'assouplissement quantitatif (+ 50 milliards de sterlings à 375 milliards).

'La décision d'aujourd'hui n'est pas vraiment une surprise. La pression sur les dirigeants de la BoE avait augmenté depuis le début du mois de mai alors que la situation en zone euro s'est aggravée et que l'économie britannique, de retour en récession, a montré peu de signes d'amélioration', commente ce matin un économiste de la banque québécoise Desjardins.

La Banque centrale européenne (BCE), elle, a donc réduit son principal taux directeur de 1 à 0,75%, soit un nouveau point bas historique. Elle a aussi abaissé le taux de la facilité de dépôt des banques en son sein de 0,25 à 0%, afin d'inciter les banques à ne pas “parquer” leurs liquidités chez elle.

A propos de cette décision, Desjardins fait part de son 'soulagement', mais il ajoute : “la BCE justifie sa décision d'abaisser ses taux par la matérialisation de certains risques baissiers sur l'inflation à court terme. L'économie eurolandaise demeure également mal en point'.

Un cambiste nord-européen se fait l'écho du discours du président du conseil des gouverneurs de la BCE, qui accompagnait cette décision : 'Mario Draghi a insisté sur le fait que les pressions inflationnistes s'étaient affaiblies, que la croissance était toujours à la peine, et que l'incertitude des marchés financiers avait un impact direct sur la confiance, la consommation et les investissements'.

'Malgré tout, le patron de la BCE n'envisage pas l'emploi de nouvelles mesures 'non orthodoxes', reconnaissant ainsi que l'arme monétaire avait atteint ses limites”, indique Barclays Bourse. Autant dire que le tableau d'ensemble n'est pas réjouissant pour la zone euro et sa devise.

Plus globalement, comme l'indique Saxo Bank, “le marché reste sceptique quant à la capacité de l'Europe à mettre en oeuvre des mesures dans les temps pour contrer efficacement la crise. Des détails significatifs doivent encore être réglés mais pour l'instant, les initiatives pour contenir la crise de la dette se sont multipliées, notamment lors du sommet européen, ce qui rassure les opérateurs”.

Les établissements émetteurs du Vieux continent n'étaient pas les seuls à la manoeuvre, et la Banque populaire de Chine a elle aussi de nouveau réduit ses taux, un mois environ après la précédente action de ce genre qui était alors une première depuis 2008. 'L'annonce des baisses de taux d'intérêt en Chine a été la véritable surprise, mais cela envoie aussi le message que l'économie mondiale est peut-être plus mal en point qu'attendu', ajoute la banque québécoise.

Cependant, une certaine prudence est de mise alors que la “reine des statistiques” macro-économiques américaines sera publiée tout à l'heure : le rapport américain sur l'emploi, prévu à 14h30, pourrait selon le consensus témoigner de 100.000 créations de postes en juin aux Etats-Unis.

'Une création de 120.000 postes supplémentaires serait bien inférieure au rythme de croissance de la population et assez pauvre à ce stade du cycle économique', prévient un trader d'IG Markets.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...