Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro eu hausse malgré l'espagne

Marché : L'euro eu hausse malgré l'espagne

tradingsat

(CercleFinance.com) - Paradoxalement, la nouvelle dégradation de la dette de l'Espagne par Standard & Poor's (S&P) pourrait hâter la demande d'aide de Madrid et donc l'intervention promise le mois dernier par la BCE. C'est ce qui semble soutenir l'euro ce midi. Sur le marché des changes ce midi, la monnaie unique européenne rebondissait de 0,40% ce midi à 1,2904 dollar, quand elle prenait 0,17% face au yen à 100,96 et 0,21% contre le sterling à 0,8048.

Rien à signaler du côté du franc suisse, stable à 1,2076.

Les courtiers de RTFX rappellent aussi qu'“hier, la Réserve fédérale américaine a publié son Livre beige qui a montré que le marché du travail éprouvait toujours des difficultés et que davantage d'assouplissement quantitatif serait nécessaire en décembre, ce qui a déclenché une vente de dollar de courte durée.”

L'actualité européenne reste sombre ce matin, mais elle ne pénalise pas outre mesure le devise européenne. En effet, l'agence de notation-crédit S&P a dégradé la note souveraine de l'Espagne de deux crans, passant de 'BBB+' à 'BBB-', avec une perspective négative maintenue. 'En cas de dégradation supplémentaire, la dette espagnole passerait donc en catégorie spéculative', souligne Barclays Bourse.

“S&P a motivé sa décision par la hausse du taux de chômage qui est proche de 25% et par la récession économique qui frappe le pays et qui limite les options pour sortir de la crise, tout en indiquant que l'incertitude du gouvernement espagnol au sujet d'une demande d'aide à l'UE a eu un impact négatif sur la note du pays”, ajoute RTFX.

Cette dégradation ne reçoit toutefois pas un trop mauvais accueil des investisseurs, dans la mesure où elle ajoute une pression supplémentaire pour que Madrid se décide à faire appel à l'aide de ses partenaires. Et l'Espagne se décidait à en appeler au Mécanisme européen de stabilité (MES), la BCE pourrait alors lancer le programme de rachats d'actifs annoncé le mois dernier, mais toujours en attente de concrétisation.

Outre la perspective d'un appel de l'Espagne, NFinance note que celle d'un plan de relance chinois ressurgit aussi. 'En effet, dans les pays émergents, la priorité n'est plus de maintenir l'inflation, mais de favoriser la croissance', indique le bureau d'études parisien.

L'après-midi s'annonce chargé du côté des statistiques américaines, avec les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, la balance commerciale d'août et les prix à l'importation de septembre, puis les stocks de pétrole et de produits raffinés.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...