Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro en baisse générale après le pmi

Marché : L'euro en baisse générale après le pmi

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne semblait bien partie, jeudi midi, pour aligner sa troisième séance de baisse consécutive. Aux environs de 12 heures 45, la devise européenne cédait 0,70% contre le dollar à 1,4280. Rappelons que la parité avait terminé au-delà des 1,45 dollar lundi soir.

Les mouvements de parité de changes sont cependant contrastés : si la stabilité prédomine contre le yen à 110,16, l'euro perd 0,47% contre la livre à 0,8804 et surtout 1,41% contre le franc suisse à 1,1431. Le ministre de l'Economie helvétique, qui a souligné les effets limités des interventions de la banque centrale, a déclaré que la Suisse devait s'habituer à vivre avec une devise forte, rapportent les cambistes de Pictet & Cie ce matin.

La faiblesse de l'euro a également des causes structurelles. Certains des derniers indicateurs américains ont récemment été jugés rassurants. Certes, l'enquête ADP n'a fait état que de 91.000 créations de postes en août, contre environ 100.000 attendus. Mais hier, la hausse des commandes à l'industrie a aussi dépassé les attentes du marché.

En outre, l'indice d'activité PMI pour la zone euro publié ce matin par l'institut Markit est tombé sous le niveau de 50 points, qui sépare l'expansion de la contraction. En août, l'indice PMI manufacturier final pour la zone euro s'est établi à 49 points, un niveau inférieur à sa dernière estimation flash de 49,7. Seuls l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Autriche restent au-dessus du seuil des 50 points.

'Le PIB n'ayant augmenté que de 0,2% au cours du deuxième trimestre, il existe un risque croissant de retour de la récession au cours du deuxième semestre de l'année', a averti Chris Williamson, l'économiste en chef de Markit.

Même l'Allemagne, dont le PMI a atteint un plus bas de 23 mois, inquiète les marchés. 'Alors que le principal moteur de l'économie européenne commence à sentir les tensions, il y a peut-être toutes les raisons de rester prudent à court terme', estime-t-on chez IG Markets.

On a appris aussi que le PIB de l'Allemagne n'avait augmenté que de 0,1% au deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent, selon une estimation en données corrigées de variations de prix, saisonnières et calendaires. Cette faible progression intervient après une croissance de 1,3% sur les trois premiers mois de l'année par rapport aux trois derniers de 2010.

Cet après-midi, les opérateurs suivront, depuis les Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage (prévision : 410.000 ; précédent : 417.000) et l'indice ISM manufacturier pour août, également attendu en baisse sous le seuil fatidique des 50 points (prévision : 48,5 points ; précédent ; 50,9).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...