Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro dérape sur des indicateurs décevants

Marché : L'euro dérape sur des indicateurs décevants

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après un début de séance stable et malgré des volumes encore limités, la monnaie unique européenne s'inscrivait mardi midi en baisse contre chacune de ses grandes concurrentes, billet vert en tête. La dégradation du climat économique pèse lourdement sur le Vieux Continent. Ainsi, l'euro dérape de 0,79% face au dollar à 1,4399, après un point hausse de séance à 1,4533 et des indicateurs économiques décevants.

La tendance est similaire contre le yen, qui gagne 0,84% contre l'euro à 110,54. L'euro perd 0,20% face au franc suisse à 1,1826 et 0,22% contre la livre britannique à 0,8823.

Les places financières londoniennes étaient fermées hier, ce qui a pesé sur les volumes de la séance de la veille et encore sur ceux de ce matin. Toutefois, une tendance se dessine depuis la fin de la matinée.

En effet, les indices ESI du sentiment économique sont ressortis à 98,3 dans la zone euro et à 97,3 sur l'ensemble de l'Union européenne, en replis respectifs de 4,7 et de cinq points, a indiqué la Commission européenne.

De même, le climat des affaires dans la zone euro s'est détérioré pour le sixième mois consécutif en août, l'indice BCI s'étant établi à 0,07 point en août. 'Le niveau actuel de l'indice reste positif, mais la chute depuis mars suggère que l'industrie de la zone euro est entrée dans une phase de modération de la croissance', indique Bruxelles.

D'une manière générale, l'ensemble de l'économie mondiale inquiète. 'D'après la presse, le FMI s'apprête à revoir à la baisse ses prévisions de croissance mondiale. Tous les grands pays développés seraient concernés par cette révision, sauf l'Allemagne', rapporte Aurel BGC.

'Les raisons de ces révisions ne justifient pas, au contraire, que la plus grosse économie d'Europe soit épargnée par le ralentissement', juge l'analyste, qui souligne la forte dépendance de l'Allemagne vis-à-vis du commerce mondial.

“Jean-Claude Trichet a déclaré hier que la mission principale était de maintenir l'inflation sous contrôle. La croissance économique de la zone euro sera faible pour les trimestres à venir et les incertitudes sont très fortes pour le futur”, estimaient les cambistes de Pictet & Cie ce matin depuis Genève.

Cet après-midi, les opérateurs de changes guetteront notamment, parmi les statistiques américaines, l'indice de confiance du consommateur pour août selon le Conference Board (prévision : 52 points ; précédent : 59,5) et, plus tard dans la soirée, les minutes du dernier comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...