Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'été devrait confirmer la reprise du tourisme en france

Marché : L'été devrait confirmer la reprise du tourisme en france

L'été devrait confirmer la reprise du tourisme en franceL'été devrait confirmer la reprise du tourisme en france

PARIS (Reuters) - La saison touristique estivale en France semble devoir conforter le début de reprise observé depuis la fin 2010 pour ce secteur clé de l'économie française.

Cette amélioration devrait permettre à la France de se rapprocher de son objectif prioritaire dans ce domaine: reprendre le deuxième rang mondial en termes de recettes derrière les Etats-Unis, qu'elle a abandonné à l'Espagne il y a plusieurs années déjà.

"On peut retrouver les niveaux exceptionnels d'avant crise, on est sur la bonne voie", a déclaré le secrétaire d'Etat au tourisme, Frédéric Lefebvre, lors d'une conférence de presse.

La fréquentation touristique de la France s'est stabilisée l'an dernier avec 76,8 millions de visiteurs étrangers mais elle avait baissé de 3% en 2009. Quant aux recettes touristiques elles ont encore légèrement diminué en 2010 après un recul de 10% en 2009, à 35,4 milliards d'euros, en raison notamment du raccourcissement des séjours.

Cette dernière tendance semble s'être inversée début 2011: sur les quatre premiers mois de cette année, les nuitées dans les hébergements hôteliers ont augmenté de plus de 3%.

Parallèlement, les arrivées de touristes étrangers en France ont encore légèrement diminué au premier trimestre (-1,3%), ce que Frédéric Lefebvre explique par l'impact de la crise sur plusieurs pays européens comme l'Espagne ou la Grèce, où le pouvoir d'achat a reculé ces trois dernières années.

Mais les dépenses globales des touristes étrangers ont augmenté de 1,9%, profitant du poids croissant des visiteurs originaires de pays émergents.

L'an dernier déjà, la clientèle brésilienne a progressé de 20%, la russe de 64%, la chinoise de 23% et l'indienne de 72%.

"C'est une clientèle dont le pouvoir d'achat, lui, progresse très rapidement", souligne Frédéric Lefebvre.

Grâce notamment à ce boom du tourisme des "Brics", les hôtels 4 et 5 étoiles affichent une progression de 21,6% des nuitées sur un an.

BEAU FIXE POUR JUILLET-AOÛT

Même si leur pouvoir d'achat est loin de progresser aussi vite que celui des Brésiliens ou des Indiens, les Français semblent eux aussi reprendre progressivement goût aux vacances, au vu des chiffres des quatre premiers mois de l'année.

Les Français, eux, sont davantage partis en France, le nombre de voyages augmentant de 2,7% au premier trimestre. La reprise est plus nette encore pour les dépenses de ces touristes français, avec un rebond de 6,8% à 190 euros par séjour et plus de 50 euros par nuitée.

Et les prévisions pour les mois clés de juillet et août sont encourageantes: si les intentions de départ sont encore orientées à la baisse (-5% pour juillet, -1% pour août), la durée des séjours devrait encore augmenter. Et le secrétaire d'Etat table sur une hausse de plus de 10% des entrées de non-Européens.

Les taux de réservation sont en hausse, de cinq points dans l'hôtellerie traditionnelle et de sept points dans l'hôtellerie de plein air.

La tendance à la hausse est plus affirmée encore pour le mois d'août que pour juillet, précise Atout France, l'agence publique de développement du tourisme, sur la base d'un baromètre établi par TNS Sofres.

Ces évolutions ne devraient pas remettre en cause les préférences des touristes: les Français classent le littoral devant la campagne et le sud-est du pays devant l'ouest tandis que, chez les étrangers, les Néerlandais privilégient la campagne, les Italiens la ville et les Belges le littoral.

Marc Angrand, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI