Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'économie japonaise va très mal, les taux devraient rester bas

Marché : L'économie japonaise va très mal, les taux devraient rester bas

L'économie japonaise va très mal, les taux devraient rester basL'économie japonaise va très mal, les taux devraient rester bas

TOKYO (Reuters) - L'économie japonaise se porte très mal en raison des dégâts provoqués par le séisme du 11 mars, a déclaré mardi le gouverneur de la Banque du Japon (BoJ), signalant ainsi que la banque centrale devrait maintenir sa politique monétaire très accommodante.

Le gouverneur Masaaki Shirakawa a répété que la BoJ ferait tout son possible pour combattre la déflation, priorité du gouvernement nippon, mais a précisé que toute hausse des prix devrait être le fruit d'une croissance économique solide.

"La déflation est un problème très sérieux. Mais le problème encore plus sérieux, c'est que la force économique du Japon décline progressivement", a-t-il déclaré devant un comité parlementaire.

La BoJ devrait annoncer vendredi le maintien de taux directeur - fixé actuellement dans une fourchette de 0% à 0,1% - à son niveau historiquement bas à l'issue de la réunion de son comité de politique monétaire.

Le Japon est dans une situation de déflation depuis dix ans, mais la banque centrale prévoit une inflation de 0,7% sur l'année fiscale démarrant en avril ainsi que l'année suivante, en raison notamment de la hausse des prix des matières premières.

La BoJ a toutefois souligné que la hausse des prix ne suffirait pas à lui faire renoncer à sa politique monétaire expansionniste, alors que les dégâts du séisme sur l'économie nipponne pourraient se révéler plus importants que prévus.

Le Japon, troisième économie mondiale, devrait enregistrer trois trimestres consécutifs de contraction du PIB à la fin du mois de juin, glissant ainsi de nouveau dans la récession, indique un sondage Reuters.

Leika Kihara, Jennifer Ablan à New York, Natalie Huet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI