Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'autriche viserait deux milliards d'économies par an d'ici 2016

Marché : L'autriche viserait deux milliards d'économies par an d'ici 2016

L'autriche viserait deux milliards d'économies par an d'ici 2016L'autriche viserait deux milliards d'économies par an d'ici 2016

VIENNE (Reuters) - Le gouvernement autrichien veut réduire les dépenses publiques de deux milliards d'euros par an d'ici 2016 pour contribuer à préserver la note "triple A" du pays et espère voir un plan en ce sens adopté en conseil des ministres en février, rapportent mercredi des médias du pays.

L'agence Moody's a confirmé vendredi la note Aaa de l'Autriche avec une perspective stable, mais a souligné que la crise de la dette en zone euro restait une menace potentielle pour le pays.

Au début du mois, la ministre des Finances Maria Fekter avait appelé à économiser deux milliards d'euros en 2012, indiquant que la réduction des départs anticipés à la retraite et des économies de coûts dans la compagnie ferroviaire publique pourraient contribuer à cet objectif.

Le gouvernement ambitionne désormais de reproduire cet effort chaque année jusqu'en 2016, selon les médias autrichiens, qui citent des propos du chancelier Werner Faymann et de son partenaire de coalition, le vice-chancelier Michael Spindelegger.

Leurs services n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

Un porte-parole du ministère des Finances a déclaré que ces chiffres étaient globalement conformes aux discussions du gouvernement concernant les économies prévues au niveau de l'Etat fédéral. Il a ajouté qu'en prenant en compte les provinces autrichiennes, le ministère souhaiterait que les économies atteignent 2,5 à 2,8 milliards d'euros par an.

Les trois formations de l'opposition en Autriche ont jusqu'à présent fait obstacle au projet d'inscrire dans la constitution une règle de limitation des déficits, privant la coalition au pouvoir de la majorité des deux tiers nécessaire à tout amendement.

Mais Vienne garde l'espoir de rallier à sa cause un parti d'opposition au moins et compte revenir à la charge au début de l'année prochaine.

Sylvia Westall, Jean Décotte pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...