Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'anode saisit le conseil d'etat sur les prix du gaz

Marché : L'anode saisit le conseil d'etat sur les prix du gaz

L'anode saisit le conseil d'etat sur les prix du gazL'anode saisit le conseil d'etat sur les prix du gaz

PARIS (Reuters) - Les concurrents de GDF Suez, regroupés au sein de l'Association nationale des opérateurs détaillants en énergie (Anode), ont déposé un recours auprès du Conseil d'Etat le 26 août pour contester le gel des tarifs du gaz pour les ménages décidé par le gouvernement.

Regroupés au sein de l'Anode, Direct Energie, Altergaz, Gaz de Paris et Poweo ont demandé dans un communiqué une augmentation du tarif pour les particuliers au 1er octobre, estimant que le gel "met en danger l'existence même des nouveaux entrants sur le marché du gaz en France".

Confirmant une information du quotidien Les Echos, l'Anode a estimé que le gel des tarifs intervenu le 1er juillet ne permettait pas à GDF Suez de couvrir ses coûts d'approvisionnement, qui augmentent avec le coût de l'énergie, et que cette situation n'est pas tenable à long terme pour l'opérateur historique.

"Si la taille de GDF Suez lui permet d'absorber le manque à gagner de façon transitoire, le gel des tarifs décidé en juin dernier par le gouvernement, et éventuellement prolongé en octobre, risque de porter un coup sévère aux alternatifs déjà présents sur le marché", ajoute l'association.

L'Anode n'est pas la première à s'exprimer en faveur d'un dégel. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) estimait en juin dernier que le gel des tarifs du gaz en France pour les particuliers posait problème, prônant également une hausse le 1er octobre. (voir )

A la dernière échéance passée, au 1er juillet, le gouvernement avait gelé les tarifs du gaz pour les ménages et fixé à 3,2% la hausse des tarifs pour les entreprises.

L'annonce s'inscrivait alors dans la continuité d'un premier geste d'apaisement, intervenu début avril, lorsque le gouvernement a annoncé un gel des tarifs du gaz pendant un an face au tollé provoqué par la hausse des prix de l'énergie en France.

GDF Suez a de son côté réclamé début mai la mise en place d'un nouveau cadre tarifaire pour le gaz en France, la formule tarifaire actuellement en vigueur ayant de fait été suspendue avec le gel des tarifs.

Marie Mawad, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...