Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'allemagne reste opposée à la licence bancaire pour le mes

Marché : L'allemagne reste opposée à la licence bancaire pour le mes

L'allemagne reste opposée à la licence bancaire pour le mesL'allemagne reste opposée à la licence bancaire pour le mes

BERLIN (Reuters) - Le ministre allemand de l'Economie, Philipp Rösler, a dit mercredi être opposé à l'octroi d'une licence bancaire pour le nouveau fonds de sauvetage de la zone euro, expliquant que cela alimenterait l'inflation et inciterait les pays à relâcher leurs efforts de réformes.

Pour certains gouvernement de la zone euro, le Mécanisme européen de stabilité (MES) doit recevoir une licence bancaire de la part de la Banque centrale européenne (BCE) qui lui permettrait d'acheter virtuellement des montants illimités de dettes et ainsi de faire baisser les coûts d'emprunt des pays en difficultés, comme l'Espagne et l'Italie.

"La chancelière (Angela Merkel), le ministre des Finances (Wolfgang Schaüble) et moi sommes unanimement d'accord sur le fait (...) qu'une licence bancaire pour le MES n'est pas la voie à prendre", a déclaré Philipp Rösler à des journalistes.

"Nous ne voulons pas prendre le chemin d'une union de l'inflation (...) mais celui d'une union de stabilité", a-t-il ajouté.

Philipp Rösler a également dit s'attendre à ce que la BCE reste concentrée sur son principal objectif de maintenir la stabilité des prix dans la zone euro. La banque centrale doit rendre sa décision de politique monétaire jeudi.

Gernot Heller, Blandine Hénault pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI