Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Johnson Controls cède ses intérieurs à une coentreprise chinoise

Marché : Johnson Controls cède ses intérieurs à une coentreprise chinoise

Marché : Johnson Controls cède le contrôle de ses intérieurs autos à SAICMarché : Johnson Controls cède le contrôle de ses intérieurs autos à SAIC

NEW YORK (Reuters) - L'équipementier automobile américain Johnson Controls a annoncé dimanche céder son activité d'intérieurs à une coentreprise qu'il va mettre sur pied avec une filiale de SAIC Motor, le plus important constructeur automobile chinois.

Un porte-parole de Johnson Controls a précisé que le groupe contribuerait pour trois milliards de dollars de chiffre d'affaires dans la joint venture, laquelle aura une valeur totale de 7,5 milliards de dollars (5,5 milliards d'euros).

Concrètement, l'activité d'intérieurs de Johnson Controls sera réunie avec Yanfeng Automotive Trim Systems, une filiale détenue à 100% par Huayu Automotive Systems, elle-même filiale de SAIC.

Johnson Controls avait auparavant fait savoir qu'il évaluait diverses options stratégiques pour sa filiale, qui génère un chiffre d'affaires annuel d'environ quatre milliards de dollars mais peine à se redresser.

Un porte-parole de Johnson Controls a précisé que le groupe américain conserverait "une petite portion" de l'activité d'intérieurs pour honorer des contrats en cours.

L'accord, qui devrait être finalisé au premier semestre de l'année calendaire 2015, se résumera à l'apport d'actifs par les deux parties, sans versement de cash.

La nouvelle société aura son siège à Shanghai avec des centres d'ingénierie, de développement et de clientèle aux Etats-Unis, en Europe, au Japon, en Inde et ailleurs en Chine.

Le porte-parole n'a pas précisé si des centres de production de Johnson Controls seraient fermés.

SAIC, basé à Shanghai, a notamment des coentreprises avec Volkswagen et General Motors. Le groupe chinois a annoncé fin avril un bénéfice net en hausse de 12,6% au titre du premier trimestre, à 6,98 milliards de yuans (820 millions d'euros) grâce notamment à la croissance des ventes de ses coentreprises automobiles.

(Christian Plumb et Ashley Lau à New York, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI