Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Jcdecaux déçoit au 2e trimestre, ne voit pas de rebond au 3e

Marché : Jcdecaux déçoit au 2e trimestre, ne voit pas de rebond au 3e

tradingsat

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - JCDecaux a fait état lundi d'une croissance de son chiffre d'affaires inférieure à ses attentes au deuxième trimestre, et ne voit pas d'amélioration pour le trimestre en cours en dépit de la tenue des Jeux olympiques, traditionnellement favorables au secteur de la publicité.

Le numéro un mondial de la communication extérieure a souffert des difficultés des économies européennes, qui représentent plus de 66% de son chiffre d'affaires, éclipsant le dynamisme des pays émergents, Asie en tête.

"Malgré l'impact positif des Jeux olympiques de Londres et une légère amélioration attendue en France, nous anticipons aujourd'hui une croissance du chiffre d'affaires au troisième trimestre globalement en ligne avec celle du deuxième", déclare Jean-Charles Decaux, président du directoire et codirecteur général, dans un communiqué.

Le groupe, qui est en concurrence avec l'américain Clear Channel, a dégagé sur la période d'avril à juin un chiffre d'affaires de 671,2 millions d'euros, en croissance organique de 0,2%, soit un net ralentissement par rapport à la progression de 3,3% enregistrée au premier trimestre.

La performance de JCDecaux est en retrait par rapport à la hausse d'environ 1% qu'avait dit viser le groupe en mai, une prévision pourtant jugée à l'époque prudente par le marché, ce qui s'était traduit par une forte baisse du titre en Bourse.

A 12h30, le titre abandonne 11,18% à 16,21 euros, signant la plus mauvaise performance de l'indice Stoxx 600 des valeurs européennes (+0,98%).

DURCISSEMENT DU MARCHÉ

"Bien que rare, il s'agit d'un vrai raté", estiment les analystes d'Exane BNP Paribas, qui s'attendent à des révisions à la baisse d'environ 10% des consensus du marché.

La plupart des analystes s'accordaient jusque-là à anticiper un rebond au troisième trimestre à la faveur des Jeux olympiques en Grande-Bretagne, pays où JCDecaux revendique la place de leader avec une part de marché de 35%.

JCDecaux évoque pour sa part une extension des difficultés en Europe au-delà des pays du sud de la région.

"Très clairement, le marché s'est durci sur certains pays du nord de l'Europe et en Europe centrale et puis en Allemagne. L'Europe traverse une passe difficile", a expliqué Jean-Charles Decaux au cours d'une conférence téléphonique.

Sur la première partie de l'année, JCDecaux a déjà été pénalisé par les difficultés de la conjoncture sur le Vieux Continent, qui, en excluant la France et le Royaume-Uni, affiche un recul de 4,2% de son activité.

L'Asie continue en revanche d'afficher une croissance à deux chiffres de 10,7% tandis que l'Hexagone limite le recul de son activité à -0,8%.

Dans ce contexte, le groupe a dit viser un maintien de son taux de marge opérationnelle sur l'année, mais atteindre cet objectif sera "compliqué", a précisé la directrice financière Laurence Debroux.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI