Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Ing im prône la diversification dans l'obligataire

Marché : Ing im prône la diversification dans l'obligataire

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dans un document sur ses prévisions 2012 pour les obligations, ING Investment Management affirme que 'les investisseurs ne devraient plus rechercher des investissements sans risque, mais bien une diversification optimale de leur portefeuille obligataire.'

Le gérant considère que le paysage a changé radicalement pour les investisseurs en obligations en quelques années. 'L'incompétence politique a entraîné un élargissement substantiel des primes de risque des obligations d'État des pays périphériques de la zone euro dans un premier temps, puis la contagion a touché d'autres pays', note-t-il.

'Les marchés ont pour l'instant des doutes croissants quant à la sûreté des obligations françaises et autrichiennes - qui ne sont plus perçues comme des obligations AAA', souligne la société de gestion.

En outre, elle juge que les obligations d'État relativement 'sûres', comme les titres néerlandais et allemands, offrent des rendements qui devraient demeurer faibles pendant longtemps. Aussi, les investisseurs en obligations souhaitant obtenir des rendements raisonnables doivent s'intéresser à d'autres marchés.

'Une diversification ne s'impose pas seulement à des fins de rendement, mais aussi en raison du niveau élevé d'incertitude sur les marchés', ajoute ING IM. Les marchés anticipent de plus en plus le scénario le plus défavorable - un éclatement de la zone euro -, et le statut sans risque des obligations d'État néerlandaises et allemandes n'est pas garanti.

Parmi les obligations risquées, le gérant met surtout en avant les obligations des marchés émergents, en raison des fondamentaux supérieurs de leurs économies. 'Le déclin de l'inflation en Chine et l'opportunité d'assouplissement monétaire que cela crée constituent également des facteurs de soutien' estime-t-il.

En ce qui concerne les obligations d'entreprises, ING IM se déclare négatif sur les obligations investment grade et positif sur les obligations à haut rendement, qui ont selon lui une exposition relativement élevée aux États-Unis et offrent un rendement attrayant.

'Les obligations investment grade affichent en revanche une exposition relativement élevée au secteur financier européen, pour lequel les risques sont élevés. Notre vue pour ce segment est beaucoup plus positive si on en exclut le secteur financier', indique-t-il.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...