Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Goldman sachs livre une perte très supérieure au consensus

Marché : Goldman sachs livre une perte très supérieure au consensus

tradingsat

NEW YORK (Reuters) - Goldman Sachs a publié mardi une perte trimestrielle de 428 millions de dollars, la deuxième seulement depuis que la banque d'investissement est cotée en Bourse, en raison d'une forte baisse de la valeur de ses actifs et de déconvenues dans le trading.

Ce résultat vient souligner la passe difficile que traversent les banques d'investissement en raison notamment de leur exposition aux variations de la valeur de leurs actifs.

Goldman, première banque d'affaires américaine par les actifs, a annoncé des mesures de réduction de coûts, passant notamment par la maîtrise de la masse salariale, au profit des actionnaires.

Vers 15h45 GMT, l'action gagnait 2,10% à 98,93 dollars.

Dans un communiqué, le directeur général de la banque Lloyd Blankfein a expliqué que les conditions du marché s'étaient durcies et mis en avant un manque de confiance des investisseurs et de la clientèle d'entreprise.

"Nos résultats sont sensiblement affectés par l'environnement et nous sommes déçus d'avoir dû enregistrer une perte au cours du trimestre", a-t-il déclaré.

Les pertes de Goldman sont principalement imputables à sa division Investing & Lending, qui détient des actions, des obligations, des crédits ainsi que des actifs de capital-investissement.

ROE SANS RELIEF

A lui seul, l'investissement de Goldman dans Industrial and Commercial Bank of China a également généré plus d'un milliard de dollars de pertes.

La banque américaine a enfin pâti d'un fort recul dans ses activités de trading obligataire et dans ses recettes dans la BFI.

Ses activités dans l'obligataire, le trading de devises et de matières premières ont engendré un produit net bancaire de 1,73 milliard de dollars, 36% inférieur à celui de l'an dernier à la même époque. Dans la BFI, le PNB est ressorti à 781 millions, en baisse de 33%.

Le PNB d'ensemble est ressorti à 3,6 milliards de dollars, en baisse de 60% par rapport au troisième trimestre 2010 et de 51% par rapport au trimestre précédent.

La perte nette s'est inscrite à 84 cents par action, contre un bénéfice de 2,98 dollars un an auparavant.

En moyenne, les analystes anticipaient une perte de 16 cents par action.

Depuis 1999, année lors de laquelle Goldman est devenue une banque cotée, l'établissement n'avait accusé qu'une seule perte trimestrielle au dernier trimestre 2008.

Avec le recul de la rentabilité qui frappe l'ensemble du secteur, Goldman a dégagé un retour sur investissement (ROE) de seulement 6% au cours des trois premier trimestres de l'année.

La banque souligne que ses coûts salariaux ont diminué de 59% par rapport au troisième trimestre 2010.

Entre le deuxième et le troisième trimestre 2011, elle a réduit ses effectifs de 4%.

Avant la crise, Goldman Sachs pouvait dégager un retour sur investissement atteignant plus de 30% sur un seul trimestre.

Wilfrid Exbrayat et Nicolas Delame, édité par Danielle Rouquié

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI