Bourse > Actualités > Points de marché > Forex : Mais jusqu'où peut monter l'euro face au dollar?

Forex : Mais jusqu'où peut monter l'euro face au dollar?

La BCE ne veut pas d'un euro à 1,20 dollarLa BCE ne veut pas d'un euro à 1,20 dollar

(Tradingsat.com) - La devise européenne a déjà gagné plus de 6% face au billet vert depuis le début de l'année et dépasse désormais 1,11 dollar. Mais peut-elle aller plus haut? Pas forcément.

Y aurait-il un effet Macron sur l'euro? Depuis sa victoire à l'élection présidentielle, la monnaie unique ne cesse de gagner du terrain face au billet vert. À 1,07 dollar la veille du premier tour, la devise européenne s'échange aujourd'hui au-dessus de 1,11 dollar. Des niveaux que l'on avait plus observé depuis novembre et l'élection de Donald Trump.

Après la victoire du candidat républicain, l'euro s'était en effet mis à céder du terrain par rapport au billet vert. De novembre à janvier dernier, il avait progressé de 7% face à l'euro, qui avait fini par atteindre son plus bas niveau depuis 15 ans (1,034 dollar). Mais, clairement, depuis la présidentielle française, la donne a changé sur les marchés. L'arrivée d'un pro-européen à l'Elysée a rassuré les investisseurs, aux yeux desquels la monnaie unique redevient une valeur sûre.

"Les investisseurs sont très clairement acheteurs de l’euro face au dollar. Ceci est dû, d’une part, à l’abaissement du risque politique en Europe liée à la présidentielle française et, d’autre part, à l’espoir d’un couple franco-allemand de nouveau fort", explique Christopher Dembik, responsable de la recherche macroéconomique chez Saxo Bank, qui voit également dans cette poussée de l'euro, un facteur purement macroéconomique. "La zone euro affiche un excédent de ses comptes courants (40 milliards d’euros), c'est-à-dire qu'il y a davantage de flux de capitaux qui y entrent qui n'en sortent. Et mécaniquement, cela renforce l’euro face au dollar".

Un dollar affaibli

Responsable de la stratégie de marché chez IG, Alexandre Baradez souligne lui aussi que l'abaissement du risque politique au sein de la zone euro joue un rôle important dans l'envolée de l'euro mais il insiste sur le fait que les incertitudes économiques entourant la présidence Trump ont largement affaibli le dollar: "Depuis plusieurs semaines, le dollar perd du terrain face à toutes les autres devises, et pas seulement l'euro. Certains indicateurs macroéconomiques sont moins bons que prévu et Donald Trump ne parvient pas à lever les doutes sur sa capacité à relancer la croissance. Mais surtout, les récentes polémiques autour de la divulgation de documents "secret défense" à la Russie sont venus ajouter de l'instabilité politique".

La BCE ne veut pas d'un euro à 1,20 dollar

Cette instabilité politique et économique peut-elle alors amener l'euro à 1,20 dollar? Alexandre Baradez répond clairement par la négative. "À court terme, on peut penser que la monnaie unique va monter à 1,12-1,13 dollar. Maintenant, atteindre 1,20 dollar me semble impossible. La BCE ne laissera jamais autant filer l'euro afin de ne pas compromettre la relance économique".

De fait, un euro à 1,20 dollar aurait pour conséquence de pénaliser les entreprises exportatrices, qui verraient leurs produits se renchérir de 10%. Afin de prévenir cette éventualité, Alexandre Baradez estime que "la BCE pourrait avoir une tonalité très accommodante lors de ses prochaines réunions". Un scénario qui reste conditionné à l'apaisement des tensions Outre-Atlantique. Car, en cas d'"Impeachment" (procédure de destitution) lancé à l'encontre de Donald Trump, pas sûr que la BCE puisse tenir l'euro en dessous de 1,20 dollar.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...