Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Repli des Bourses européennes à la mi-séance

Europe : Repli des Bourses européennes à la mi-séance

Europe : Repli des Bourses européennes à la mi-séanceEurope : Repli des Bourses européennes à la mi-séance

PARIS (Reuters) - A l'exception de Milan, les Bourses européennes étaient orientées à la baisse lundi à la mi-séance, le rebond observé vendredi étant stoppé par la chute du compartiment technologique (-2,17%), plombé par l'avertissement de l'allemand SAP sur ses résultats et un nouveau plongeon du titre Gemalto à Paris.

À Paris, le CAC 40 perd 0,92% (-37,12 points) à 3.996,06 points vers 10h25 GMT. À Francfort, le Dax cède 1,19% et à Londres, le FTSE recule de 0,93%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 abandonne 0,89%.

En revanche, les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en légère hausse, la place boursière américaine étant ainsi susceptible de poursuivre sur sa lancée de vendredi, initiée par des indicateurs macro-économiques meilleurs que prévu.

Le repli des places européennes est limité par une actualité chargée du côté des fusions & acquisitions et par la bonne tenue de l'action Electrolux (+5,51%) après les résultats du troisième trimestre du groupe d'électro-ménager suédois.

Le titre Nutreco (+39,61% à 39,39 euros) affiche de loin la plus forte hausse de l'indice Stoxx 600 après que SHV, société néerlandaise de capital-investissement, a annoncé le lancement d'une offre amicale de rachat du spécialiste de la nutrition animale au prix 40 euros par action, soit 2,69 milliards d'euros au total.

Le titre Adidas prend de son côté 4,52% après des informations du Wall Street Journal disant qu'un groupe d'investisseurs comprenant Jynwel Capital et des fonds affiliés au gouvernement d'Abou Dhabi souhaitent racheter au groupe d'articles de sport sa marque américaine Reebok pour environ 2,2 milliards de dollars (1,7 milliard d'euros).

L'action Havas avance de 6,62% à la suite de l'annonce vendredi d'une offre publique d'échange de son premier actionnaire, Bolloré, sur la société. De son côté, le titre Bolloré perdait 7,30%, deuxième plus forte baisse de l'indice Stoxx 600 derrière Gemalto (-7,37%).

Le spécialiste des cartes à puce pâtit, comme vendredi, du doute des investisseurs à son égard suite à l'annonce par Apple du lancement d'une nouvelle carte SIM maison.

SAP (-4,26%) a réduit lundi sa prévision de bénéfice d'exploitation pour l'ensemble de l'exercice 2014 du fait de la tendance croissante des entreprises à s'équiper en logiciels sur internet plutôt qu'en achetant des produits physiques, ce qui repousse l'enregistrement des facturations.

Dans ce contexte d'incertitudes des Bourses, nombre d'actifs jugés plus sûrs enregistrent de légers gains, comme l'or et les Bunds allemands.

L'euro affiche une légère hausse par rapport au dollar après que la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé avoir commencé ses rachats d'obligations sécurisées, une des mesures de stimulation la BCE destinées à relancer l'économie de la zone euro.

Sur le marché obligataire, le rendement des obligations souveraines émis par des pays dits périphériques - qui avaient fortement augmenté la semaine dernière en raison des craintes d'un ralentissement économique mondial - sont en lègère hausse.

Les cours du brut repartent à la baisse, ce qui pèse sur l'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes (-1,94%).

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI