Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Recul des marchés à la mi-séance en Europe

Europe : Recul des marchés à la mi-séance en Europe

Europe : Recul des marchés à la mi-séance en EuropeEurope : Recul des marchés à la mi-séance en Europe

par Blaise Robinson et Sudip Kar-Gupta

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont en baisse mercredi à mi-séance, le rebond de l'euro lié à des données jugées encourageantes pour l'activité de la zone incitant les investisseurs à marquer une pause après un début d'année faste.

À Paris, le CAC 40 perdait 0,85% (43,5 points) à 5.048,0 points à 12h35. À Francfort, le Dax cédait 0,66% et repassait sous les 12.000 points tandis qu'à Londres, le FTSE abandonnait 0,16%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,65% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,75%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en légère baisse après deux séances consécutives de recul.

En Europe, où le FTSEurofirst 300 évolue près d'un plus haut de sept ans et demi, tous les indices sectoriels sont dans le rouge.

L'enquête mensuelle de l'institut Ifo montre que, en mars, la confiance des entrepreneurs allemands n'a jamais été aussi élevée depuis juillet 2014. En France, le climat des affaires s'est aussi amélioré pour atteindre son plus haut niveau depuis près de trois ans, selon les données publiées par l'Insee.

Ces données, qui confirment une tendance dessinée la veille par les études auprès des directeurs d'achat (PMI), accréditent aux yeux d'investisseurs la thèse d'une reprise plus vigoureuse de l'activité en Europe. Cela contribue au redressement de l'euro, qui se rapproche de 1,10 dollar, un phénomène jugé néfaste pour les exportations, l'un des plus puissants moteurs de l'économie allemande.

"Un euro fort est généralement mauvais pour le Dax et cela donne aux investisseurs l'occasion de prendre des bénéfices", dit Richard Perry, analyste chez Hantec Markets. "Mais je ne crois pas que cela modifie la perspective à long terme pour le Dax, qui devrait continuer à bien se comporter à l'avenir."

Plus globalement, les marchés actions européens ont fortement progressé depuis l'annonce en janvier du lancement d'un vaste programme de rachats de dettes souveraines par la Banque centrale européenne (BCE), pour soutenir le crédit et l'activité.

"Les informations macroéconomiques en Europe sont plutôt positives mais après une telle hausse, le marché doit reprendre son souffle. Arrivé à ce point, une pause est nécessaire mais la tendance à moyen terme reste très positive", juge Alexandre Baradez, chez IG France.

Aux valeurs, Accor subit l'une des plus fortes baisses de l'indice Stoxx 600, en recul de 3,4% à 47,78 euros, après le placement réalisé par Eurazeo et Colony Capital sur le capital du groupe hôtelier français.

Le groupe de luxe français Hermès recule de 0,51% à 309,6 euros après la publication de résultats annuels sans grande surprise.

Le titre Balfour Beatty affiche en revanche la plus forte hausse du Stoxx 600, près de 7% à 247 pence, les investisseurs saluant la volonté affichée du groupe de construction britannique de prendre à bras le corps ses difficultés.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI