Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Rebond des Bourses européennes à mi-séance

Europe : Rebond des Bourses européennes à mi-séance

Europe : Rebond des Bourses européennes à mi-séanceEurope : Rebond des Bourses européennes à mi-séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes confirment leur rebond à mi-séance mardi et Wall Street est attendue en hausse également, mais la prudence reste de mise avant une réunion d'urgence de la banque centrale turque et alors que débute la réunion de deux jours de la Réserve fédérale, qui devrait se solder par une nouvelle réduction des injections de liquidités de la banque centrale américaine.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300, tombé lundi à un plus bas d'un mois, reprend 0,63% à 1.297,16 points à 12h30 et l'EuroStoxx 50 regagne 0,51%.

À Paris, le CAC 40 s'offre 24,18 points ou 0,58% à 4.168,74. Le FTSE gagne 0,58% à Londres et le Dax 0,58% à Francfort, en dessous de leurs niveaux du matin. La Bourse de Madrid et le marché suisse surperforment avec des gains respectifs de 1,31% et 0,87%.

A ce stade, les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse pour le Dow Jones et le S&P-500 mais non pour le Nasdaq, qui risque de pâtir des résultats décevants publiés lundi soir par Apple.

En Europe, les banques et financières mènent le mouvement de reprise, à l'instar d'ING (+2,79%), d'Axa (+2,80%) ou d'Intesa Sanpaolo (+2,67%).

Airbus se distingue également avec un gain de 2,90% alors que Siemens, en vue dans les premiers échanges après ses résultats, a effacé ses gains.

Philips chute de 3,17% en réaction à des perspectives prudentes mais STMicroelectronics a effacé ses pertes après avoir dit espérer un retour aux bénéfices cette année.

Dans le même secteur des technologiques, ARM Holdings recule de 2,40% en réaction aux ventes d'iPhone inférieures aux attentes annoncées lundi par Apple, dont le titre a perdu jusqu'à 8% en après-Bourse à New York.

Sur le marché des changes, la livre turque est suspendue aux annonces de la banque centrale attendues en toute fin de soirée, avec à l'ordre du jour un probable relèvement des taux pour soutenir la devise.

Le dollar, soutenu par le rebond des Bourses, s'apprécie légèrement face à l'euro, au yen et au sterling, ce dernier ne profitant pas de l'annonce d'une croissance de 1,9% au Royaume-Uni en 2013, un niveau qui n'avait plus été atteint depuis 2007.

Du côté des obligations, les adjudications du jour en Italie et en Espagne se sont bien déroulées. Rome a pu adjuger des bons à deux ans à 1,031%, le taux de rendement le plus bas depuis le lancement de l'euro pour ce type de papier, et l'émission de bons espagnols à 3 et 9 mois a rencontré une forte demande.

L'or recule en réaction au regain d'appétit pour le risque mais les cours du pétrole remontent à l'unisson des Bourses. Le Brent de mer du Nord gagne 0,3% à la mi-journée, à tout juste 107 dollars le baril.

Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI