Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Psa et renault pâtissent du déclin du marché automobile européen

Europe : Psa et renault pâtissent du déclin du marché automobile européen

Europe : psa et renault pâtissent du déclin du marché automobile européenEurope : psa et renault pâtissent du déclin du marché automobile européen

par Laurence Frost

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en Europe ont reculé en mars pour le sixième mois d'affilée, plombées par celles de Fiat, Renault et Peugeot, une forte contraction du marché automobile en France et en Italie éclipsant une reprise fragile en Allemagne et au Royaume-Uni.

Les immatriculations ont chuté de 6,6%, tombant à 1,5 million de véhicules, leur plus bas niveau pour le mois de mars depuis 1998, d'après les chiffres publiés mardi par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (Acea).

Sur l'ensemble du premier trimestre, elles ont chuté de 7,3%.

La baisse des ventes en rythme annualisé s'est accélérée dans une grande partie de l'Europe méridionale, pour atteindre 27% en Italie, 23% en France et 4,5% en Espagne.

Les immatriculations de l'italien Fiat ont chuté de 26% à 81.469 véhicules, suivies par celles de Renault et de PSA Peugeot Citroën, en repli de près de 20%.

Les immatriculations européennes de General Motors ont diminué de 10%, celles de Ford de 7,6% et celles de Toyota de 2,1%.

LES BERLINES ALLEMANDES ONT LA COTE

Les marchés automobiles allemand et britannique se sont toutefois retournés à la hausse en mars, progressant respectivement de 3,4% et de 1,8%.

Ce changement de tendance a permis à l'allemand Volkswagen, premier constructeur européen, de se démarquer de ses principaux concurrents en affichant une hausse de 1,7% de ses immatriculations à 352.455 véhicules.

Au premier trimestre, Volkswagen affiche une part de marché de 23,7%, en hausse de 1,8 point de pourcentage. Le numéro deux Peugeot perd 1,4 point et Renault 1,7 point.

La bonne performance de Volkswagen en mars a été soutenue par une hausse de 7% des ventes de sa marque haut de gamme Audi.

BMW a lui aussi profité de la demande solide pour les voitures de luxe, voyant ses immatriculations grimper de 3,2% à 93.313 véhicules. Les ventes de Mercedes-Benz, au sein du groupe Daimler, ont quant à elles bondi de 6,8%.

Le sud-coréen Hyundai et son affilié Kia Motors ont par ailleurs continué de grignoter du terrain face à leurs concurrents européens, portant leur part de marché combinée à 5,7% le mois dernier, contre 4,6% un an plus tôt, grâce à un bond de 13% de leurs ventes sur le Vieux Continent.

Natalie Huet pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...