Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Paris et berlin annoncent un deuxième sommet pour la zone euro

Europe : Paris et berlin annoncent un deuxième sommet pour la zone euro

tradingsat

PARIS (Reuters) - La France et l'Allemagne ont annoncé jeudi qu'il y aurait un deuxième sommet européen au plus tard mercredi 26 octobre, après celui prévu dimanche à Bruxelles, pour apporter une "réponse globale et ambitieuse" à la crise de la zone euro.

Selon un communiqué franco-allemand, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel se retrouveront samedi soir à Bruxelles avant le Conseil européen de dimanche, qui sera suivi par un sommet de la zone euro.

Ce sommet avait déjà été reporté de six jours pour permettre à la France et à l'Allemagne de se mettre d'accord sur la solution durable à la crise de l'euro qu'elles ont promis de présenter avant la fin du mois.

L'organisation d'un deuxième sommet, après celui de dimanche, traduit les difficultés de parvenir à un accord, malgré la visite surprise du président français mercredi soir à Francfort pour voir la chancelière allemande en marge de la cérémonie d'adieu du président sortant de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet.

"La France et l'Allemagne sont convenues que l'ensemble des éléments de cette réponse globale et ambitieuse sera examiné de manière approfondie lors du sommet de dimanche pour pouvoir être adopté définitivement par les chefs d'Etats et de gouvernement lors d'une deuxième rencontre, au plus tard mercredi", lit-on dans le communiqué.

En attendant, Paris et Berlin demandent que des négociations s'engagent "immédiatement" avec le secteur privé sur sa participation à un nouveau programme de redressement de la situation économique et financière de la Grèce.

"En vue d'une solution durable à la situation de la Grèce, les autorités grecques devront prendre des engagements ambitieux pour redresser la situation de leur économie", dans le cadre de ce nouveau programme, précise le communiqué

La participation du secteur privé doit permettre de renforcer la soutenabilité de la dette grecque.

La France et l'Allemagne rappellent que la réponse à la crise de l'euro doit comprendre la mise en oeuvre opérationnelle de nouvelles modalités d'intervention du Fonds européen de stabilité financière (FESF), sujet qui semble encore diviser les deux pays.

Cette solution doit aussi comporter un plan de renforcement du capital des banques européennes fragilisées par leur exposition à la dette grecque et des autres pays de la zone surendettés, la mise en place d'une gouvernance économique et le renforcement de l'intégration économique des Etats membres.

Emmanuel Jarry et Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI