Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Nette hausse des Bourses européennes à la mi-séance

Europe : Nette hausse des Bourses européennes à la mi-séance

Europe : Nette hausse des Bourses européennes à la mi-séanceEurope : Nette hausse des Bourses européennes à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont orientées en nette hausse lundi à mi-séance, soutenues entre autres par des rumeurs de fusions dans le secteur des télécoms, et Wall Street est attendue dans le vert, même si les investisseurs restent prudents avant la réunion de la Réserve fédérale américaine.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 1,77% à 3.873,02 points vers 10h35 GMT, reprenant la totalité de ses pertes de la semaine dernière. À Francfort, le Dax prend 1,4% et à Londres, le FTSE 0,9%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 s'adjuge 1,63%.

Les intervenants espèrent que les responsables de la Réserve fédérale américaine leur donneront mercredi, à l'issue de la réunion de deux jours de son comité de politique monétaire (FOMC), des indications sur le calendrier et les modalités du retrait progressif de son programme d'assouplissement monétaire quantitatif.

Le "rally" boursier s'essouffle depuis que le président de la Fed Ben Bernanke a annoncé fin mai que la banque centrale pourrait bientôt commencer à réduire ses programmes de soutien à la croissance si la conjoncture économique s'améliore aux Etats-Unis.

Certains envisagent toutefois une reprise du "rally" à court terme si Ben Bernanke apaise les craintes d'un ralentissement prématuré de ses injections de liquidités dans l'économie et les marchés.

"Mais, souligne Christian Stocker, stratège chez UniCredit, ces inquiétudes vont resurgir bientôt sachant que les mesures d'assouplissement monétaire pourraient être allégées au second semestre", dit-il. "Il y a un risque que le marché baisse de 3% à 5% au cours de l'été."

En Europe, le secteur des opérateurs télécoms est largement en tête des hausses, avec un gain de 2,36%, soutenu notamment par l'espagnol Telefonica et le français Orange.

Orange gagne 4,4%, signant la plus forte progression du CAC 40, après le soutien annoncé par François Hollande au maintien en poste du PDG de l'opérateur téléphonique, Stéphane Richard, malgré sa mise en examen dans le cadre de l'affaire Tapie.

Telefonica progresse de 3,1%. Le groupe a démenti avoir reçu une manifestation d'intérêt d'AT&T, réfutant ainsi les informations d'un journal espagnol selon lesquelles le gouvernement a mis son veto à une offre de 70 milliards d'euros de l'américain.

A la baisse, les services pétroliers sont plombées par le deuxième avertissement en moins de six mois de l'italien Saipem, numéro un du secteur en Europe. Saipem chute de 26% et Eni, qui en détient 43%, perd 1,3%, seule baisse de l'EuroStoxx 50. A Paris, Technip cède 1,6% bien qu'il ait réaffirmé ses propres objectifs 2013.

Le yen se stabilise face au dollar et à l'euro près de ses plus hauts de deux mois en attendant des indications sur la stratégie à venir de la Fed.

Sur le marché obligataire, les futures sur Bund allemand perdent du terrain avec le rebond des bourses mais les pertes devraient être limitées en attendant les conclusions du FOMC.

Le Brent progresse légèrement, de 0,33% à 106,28 dollars le baril, pris en tenaille entre d'un côté la pression à la baisse exercée par les inquiétudes concernant la demande mondiale et l'abondance des stocks de pétrole aux Etats-Unis et de l'autre la pression à la hausse liée aux craintes de perturbation dans l'approvisionnement de pétrole avec la crise au Moyen-Orient.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...