Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Net rebond des bourses européennes dans des volumes étroits

Europe : Net rebond des bourses européennes dans des volumes étroits

Europe : net rebond des bourses européennes dans des volumes étroitsEurope : net rebond des bourses européennes dans des volumes étroits

par Alexandre Boksenbaum-Granier et Juliette Rouillon

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en net rebond lundi, dans le sillage de Wall Street, les investisseurs ayant profité d'un discours vendredi du président de la Réserve fédérale américaine à Jackson Hole jugé rassurant pour réaliser des achats à bon compte.

Un ouragan moins dévastateur que prévu sur la côte Est des Etats-Unis et des dépenses des ménages américains plus fortes qu'attendu ont encouragé ces achats, dans des volumes étroits en ce jour de fermeture de la Bourse de Londres.

L'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 2,16% à 3.154,20 points, mais affichait toujours un recul de plus de 14% depuis le début du mois. Les transactions ont atteint 1,69 milliard d'euros sur le CAC, soit 24,4% des volumes habituels.

"Les marchés avaient réagi de façon excessive à une conjonction d'éléments négatifs, ce qui peut expliquer son rebond actuel dans des volumes limités, alors que l'activité réelle au troisième trimestre s'avère un petit peu moins mauvaise que prévu", souligne Valérie Plagnol, directeur de la recherche chez Crédit suisse Banque privée. "De plus, Bernanke a rassuré vendredi en indiquant que la Fed avait encore des outils à sa disposition pour soutenir l'économie américaine."

Jérôme Vinerier, analyste de marché chez IG Markets, table sur un rebond important du CAC 40 au cours des six prochaines semaines, avec un objectif à 3.500 points, correspondant à un retracement de 50% de la chute constatée depuis début juillet.

Mais Valérie Gastaldy, analyste graphique chez Day-By-Day, est convaincue pour sa part que les marchés restent en phase de "consolidation et de digestion" de l'effondrement de début août.

Parmi les autres grandes places européennes, Francfort et Milan se sont adjugées respectivement 2,39% et 2,3%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 a gagné 2,23%.

La Bourse d'Athènes a bondi de 14,37%, soutenue par l'annonce d'une fusion entre les banques grecques EFG EuroBank et Alpha Bank.

Les valeurs cycliques ont tout particulièrement profité de ce regain d'optimisme, alors qu'elles avaient lourdement chuté depuis le début du mois. ArcelorMittal a repris 4,90% à 14,350 euros, mais affiche toujours une baisse de plus de 34% depuis le début du mois et Vinci a gagné 4,21% à 35,390 euros, tout en perdant encore 12,7% sur le mois.

De même, les banques de la zone euro ont avancé de 3,17% malgré les déclarations de Christine Lagarde, directrice du Fonds monétaire international (FMI), soulignant la nécessité de restructurer les banques européennes.

Le regain de confiance des investisseurs est en revanche défavorable aux actifs les moins risqués, comme les emprunts d'Etat allemands (Bunds) à 10 ans, dont le rendement se négocie autour de 2,22% contre près de 2,15% vendredi soir à la clôture.

L'euro a progressé face au billet vert à 1,4506/09 dollar, contre 1,4494 la veille en fin de journée.

Le baril de brut léger américain avance de 2,24% à 88,28 dollars et le Brent de 0,98% à 112,45 dollars.

Edité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...