Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les indices européens reprennent de la vigueur

Marché : Les indices européens reprennent de la vigueur

tradingsat

(CercleFinance.com) - Soutenus par le PIB espagnol et des résultats bien accueillis de poids lourds, comme Deutsche Bank, UBS ou BP, les indices européens reprenaient de la vigueur ce mardi, en l'absence de Wall Street.

En fin de séance, Paris gagnait 1,3%, Madrid et Amsterdam 1,2%, Francfort et Bruxelles 1%, Londres et Milan prenaient 0,9%, Lisbonne 0,7% et Zurich 0,6%.

Au rang des meilleures nouvelles, le PIB de l'Espagne ne s'est contracté que de 0,3% en termes réels, au troisième trimestre 2012 par rapport au deuxième, alors que les économistes attendaient en moyenne une baisse plus forte de 0,1 point.

Ce chiffre meilleur que prévu conduisait Natixis à relever ses prévisions de croissance pour l'Espagne, de -2% à -1,6% pour 2012, et de -2,2% à -2% pour l'année suivante.

Par ailleurs, Arnaud Poutier, chez IG, rapportait que le PIB italien devrait moins baisser au troisième trimestre qu'au second. 'La probabilité d'une dépression économique générale en Europe se réduit', jugeait le professionnel des marchés.

En revanche, le nombre de chômeurs en Allemagne a augmenté de 20.000 au mois d'octobre, un chiffre deux fois supérieur aux attentes des économistes.

Le rebond des marchés européens ne pouvait être contrecarré par Wall Street : la Bourse de New York restait fermée pour une deuxième séance consécutive à cause des dégâts provoqués par l'ouragan Sandy.

Sur le front des valeurs, Deutsche Bank caracolait en tête du DAX de Francfort avec un gain de 3,8% à 34,6 euros, après la publication par le groupe bancaire d'un bénéfice imposable en croissance de 20% à 1,1 milliard d'euros, au titre de son troisième trimestre.

Toujours à Francfort, les publications de Bayer (+1,4% à 67,4 euros), de Metro (+3,5% à 22,2 euros) et de Hugo Boss (+3,1% à 76,6 euros) recevaient aussi des accueils chaleureux.

En tête du SMI de Zurich, UBS grimpait de 5,4% à 13,8 francs suisses, après la publication de ses résultats trimestriels accompagnés d'un plan de restructuration, plan qui prévoit la suppression d'environ 10.000 emplois d'ici 2015.

BP grimpait de 4,3% à 443 pence à Londres: le géant pétrolier britannique a renoué avec les bénéfices au troisième trimestre et relevé son dividende de plus de 12%.

Eni prenait de son côté 1,9% à 17,7 euros à Milan, la compagnie pétrolière italienne ayant affiché une production en forte progression après le conflit libyen de l'an dernier.

Fiat abandonnait par contre 4,2% à moins de quatre euros et faisait figure de lanterne rouge sur le FTSE MIB, sanctionné pour un abaissement de prévisions annuelles lancé par le constructeur automobile italien à l'occasion de ses trimestriels.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI