Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : 'l'attitude des entreprises pourrait évoluer'(EDRAM)

Marché : 'l'attitude des entreprises pourrait évoluer'(EDRAM)

tradingsat

(CercleFinance.com) - Philippe Uzan, directeur des gestions chez Edmond de Rothschild Asset Management, principale filiale de gestion pour compte de tiers de La Compagnie Financière Edmond de Rothschild, a réuni la presse ce mardi pour faire le point sur 'la nouvelle donne européenne' et les perspectives pour 2013.

'La dynamique en zone euro reste médiocre mais la conjoncture ne se dégrade plus', a tout d'abord indiqué le gérant, mettant en lumière le recul du risque systémique, grâce à des avancées politiques notables.

Ainsi, le nouveau rôle fort joué par la BCE, la validation du MES (mécanisme européen de stabilité) et du pacte budgétaire ont redonné confiance.

D'autre part, Philippe Uzan a souligné la bonne santé des entreprises qui ont accumulé beaucoup de liquidités pour garder un matelas de sécurité.

'Elles donnent la priorité à l'autofinancement pour être moins dépendantes du secteur bancaire et à la récompense de l'actionnaire', a-t-il précisé.

Jusqu'ici, elles ont adopté une démarche prudente en raison d'un manque de visibilité mais leur attitude pourrait évoluer en 2013.

'L'excès de liquidités milite pour une intensification de la croissance externe et le retour de la thématique de fusion/acquisition', estime Edmond de Rothschild Asset Management. Les entreprises pourraient également augmenter leurs dépenses d'investissement.

Au regard de ces éléments, le gérant a affiché son optimisme sur les actions européennes, toujours faiblement valorisées, pour l'an prochain, malgré un environnement économique toujours déprimé au sein duquel la Chine pourrait jouer le rôle de locomotive.

Concernant le problème du fiscal cliff (ou falaise fiscale) aux Etats-Unis, Edmond de Rothschild Asset Management prédit qu'un accord sera trouvé sur une hausse d'impôts accompagnée d'une coupe dans les dépenses, et que l'économie américaine poursuivra sa croissance.

'Un accord a minima et le report à plus tard des discussions de fond susciteraient clairement la déception', a indiqué Philippe Uzan.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI