Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Les marchés européens terminent en baisse

Europe : Les marchés européens terminent en baisse

Europe : Les marchés européens terminent en baisseEurope : Les marchés européens terminent en baisse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse mardi, tandis que Wall Street était en hausse, plombées par le secteur automobile et dans l'attente de la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale mercredi soir.

À Paris, le CAC 40 a cédé 0,16% (-6,71 points) à 4.145,51 points. Le Footsie britannique a perdu 0,80% et le Dax allemand 0,19%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,13% et le FTSEurofirst 300 0,41%.

À l'inverse, à la clôture en Europe, le Dow Jones prenait 0,24% et le Standard & Poor's 500 0,31%.

La réunion du Comité de politique monétaire de la Fed a débuté aujourd'hui et se terminera mercredi par une conférence de presse de son président Ben Bernanke.

De nombreux investisseurs pensent que l'institut d'émission annoncera une réduction de ses rachats obligataires, actuellement de 85 milliards de dollars par mois.

Le secteur automobile européen (-1,37%) a enregistré le plus fort repli après l'annonce d'une baisse de 4,9% des immatriculations en Europe en août.

Renault a perdu 2,35%, le plus fort recul de l'indice parisien.

Contre la tendance, Sanofi (+1,68%) a signé la plus forte progression de l'EuroStoxx50 après avoir obtenu le feu vert de la Commission européenne pour une mise sur le marché d'un traitement de la sclérose en plaques.

L'euro reste en hausse face à la monnaie américaine, tiré par l'annonce du rebond de l'indice du sentiment des investisseurs (ZEW) en Allemagne à un plus haut depuis avril 2010. Il s'échange autour de 1,3354 dollars. Dans ce contexte, les futures sur Bunds sont orientés à la baisse.

Le dollar perd du terrain face à un panier de devise, dans l'attente de la décision de la Fed, mais reste au dessus de son plus bas de quatre semaines touché lundi.

L'accord russo-américain sur les armes chimiques syriennes continue à provoquer une détente sur le marché du pétrole, le baril de Brent se traitant sous les 109 dollars (-1,55%)

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...