Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Les marchés européens stables ou en léger recul à l'ouverture

Europe : Les marchés européens stables ou en léger recul à l'ouverture

Europe : Les marchés européens stables ou en léger recul à l'ouvertureEurope : Les marchés européens stables ou en léger recul à l'ouverture

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert stables ou en léger recul mercredi après leurs gains de la veille, dans des marchés focalisés sur les résultats trimestriels de poids lourds comme Airbus, Total, KPN, Holcim ou Infineon.

Les investisseurs attendent également les chiffres de la croissance du deuxième trimestre aux Etats-Unis, prévus à 12h30 GMT, ainsi que les annonces de la Réserve fédérale américaine à l'issue de la réunion de deux jours de son comité de politique monétaire (FOMC), le communiqué étant attendu à 18h00 GMT.

Les chiffres du produit intérieur brut américain (PIB) au deuxième trimestre qui seront publiés ce mercredi devraient faire apparaître un net rebond de la première économie après le trou d'air de cet hiver et laisser entrevoir une poursuite de cet élan pour le restant de l'année. (voir)

Le dollar reste ferme, près d'un pic de six mois face à un panier de devises de référence, certains investisseurs anticipant un discours moins accommodant de la Fed. Sa présidente Janet Yellen ne tiendra pas de conférence de presse à l'issue de la réunion monétaire.

À Paris, l'indice CAC 40, alourdi par le repli de Total après ses résultats et l'impact de la crise ukrainienne, perd 0,24% à 4.354,90 points vers 7h25 GMT. À Francfort, le Dax est quasiment stable (+0,06%), tout comme le FTSE à Londres (-0,03%). L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,15% et le FTSEurofirst 300 est étale (-0,08%).

La Bourse de Moscou remonte d'environ 2%, que ce soit l'indice libellé en roubles ou en dollar, les investisseurs ayant anticipé les nouvelles sanctions européennes et américaines annoncées mardi soir.

Aux valeurs, Airbus gagne 3,7% après avoir annoncé une hausse de 10% de son résultat opérationnel au premier semestre et confirmé son intention de céder sa part de 46,3% dans Dassault Aviation.

En revanche, Total perd 2,9%, deuxième plus forte baisse du CAC 40, après avoir publié un bénéfice trimestriel en baisse et annoncé l'interruption de sa montée au capital du russe Novatek (+2,9%) après la destruction d'un avion malaisien au-dessus de l'Ukraine.

A Paris également, Peugeot prend plus de 5,5% après avoir renoué avec les profits au niveau opérationnel au premier semestre.

De même, KPN prend 3,8% à Amsterdam. L'opérateur néerlandais a annoncé un bénéfice d'exploitation en baisse mais supérieur aux attentes.

Holcim recule de son côté de 4,8% sur le marché suisse après l'annonce que ses ventes ont été affectées par les variations de changes. Lafarge, son partenaire de fusion, perd 3,38% dans la foulée, accusant le plus net recul du CAC.

Le secteur bancaire est également en ligne de mire. Barclays s'adjuge 3,3% à Londres malgré une baisse de 7% de son bénéfice semestriel. En revanche, BBVA prend 1,1% à Madrid après un bénéfice en baisse de 39% mais conforme aux attentes du marché.

Sur le marché pétrolier, le Brent oscille autour des 107,50 dollars le baril avant les chiffres de la croissance américaine et les commentaires de la Fed.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...