Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les marchés européens poursuivent leur repli

Europe : Les marchés européens poursuivent leur repli

Europe : les marchés européens poursuivent leur repliEurope : les marchés européens poursuivent leur repli

par Alexandre Boksenbaum-Granier et Juliette Rouillon

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont poursuivi leur repli lundi, l'inquiétude concernant la crise de la dette en zone euro et le ralentissement de la croissance mondiale accentuant l'aversion au risque des investisseurs.

L'indice CAC 40, qui a perdu jusqu'à plus de 3,1% en séance, a reculé de 1,85% à 2.926,83 points, démarrant ainsi en baisse le dernier trimestre de l'année, après avoir chuté de 25% au troisième trimestre, sa plus forte baisse trimestrielle depuis 2002.

Parmi les autres grandes places européennes, Londres a abandonné 1,03%, Francfort 2,28% et Milan 1,31%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 a reculé de 1,9%.

"On assiste à un empilement des problématiques avec les inquiétudes sur la dette souveraine en zone euro, la Grèce est en retard sur ses objectifs de déficit, et les craintes sur la croissance mondiale", commente Benoît Peloille, stratège actions chez Natixis.

La Grèce manquera en effet les objectifs de déficit qui lui ont été assignés par ses bailleurs de fonds internationaux pour cette année et la suivante, selon les chiffres publiés dimanche par le ministère grec des Finances après l'approbation par le gouvernement du projet de budget 2012.

"Le marché s'interroge sur la soutenabilité de la croissance américaine, mais à présent, c'est la solidité des émergents qui pose question. Or les émergents constituent le dernier moteur de la croissance mondiale", ajoute Benoît Peloille.

UN SECTEUR MANUFACTURIER ÉPARGNÉ AUX USA

Dans ce contexte, les valeurs financières et cycliques ont encore une fois été en première ligne: l'indice des bancaires a perdu 2,75%, celui des assureurs 2,34% et l'automobile 3,71%, plus forte baisse sectorielle.

Les analystes soulignent que les groupes les plus exposés aux marchés émergents, comme Vallourec (-5,68%), ont d'ailleurs été particulièrement pénalisées.

Les marchés européens ont toutefois réduit leurs pertes en fin d'après-midi après la publication d'un indice ISM manufacturier américain ressorti en progression et meilleur qu'attendu au mois d'août.

Le secteur manufacturier américain semble pour le moment épargné par les turbulences des marchés financiers et la chute du moral des investisseurs, note Teunis Brosens, économiste chez ING.

"Le fait qu'une récession ne se matérialise pas encore ne rend pas plus facile (le lancement) par la Fed d'un nouveau programme d'assouplissement quantitatif", estime-t-il cependant.

Illustrant le regain d'aversion au risque des investisseurs, le rendement de l'emprunt d'Etat allemand (Bund) à 10 ans se détend à moins de 1,81%, contre 1,89% vendredi en clôture, alors que l'euro cède 0,61%, à 1,3275 dollar, son plus bas niveau depuis janvier.

Avec Raoul Sachs

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI