Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les marchés européens ont rebondi jeudi, sauf Londres et Athènes

Europe : Les marchés européens ont rebondi jeudi, sauf Londres et Athènes

Europe : Les marchés européens ont rebondi jeudi, sauf Londres et AthènesEurope : Les marchés européens ont rebondi jeudi, sauf Londres et Athènes

PARIS (Reuters) - A l'exception de Londres qui finit légèrement dans le rouge, les principales Bourses européennes ont rebondi jeudi avec l'apaisement des craintes concernant le yuan, qui a ralenti sa chute au surlendemain d'une dévaluation inattendue.

La Banque populaire de Chine, qui s'efforce d'endiguer le mouvement de vente massif qui a fait perdre au yuan environ 4% de sa valeur en deux jours, a assuré jeudi que la conjoncture dans le pays ne justifiait pas une dépréciation supplémentaire de la devise nationale.

A Paris, le CAC 40 a gagné 1,25% (61,42 points) à 4.986,85 points, et à Francfort, le Dax a progressé de 0,82%.

A Londres, le FTSE s'est singularisé en reculant de 0,04%, pénalisé par les ressources de base, dont l'indice abandonne 0,88%, plus forte baisse sectorielle en Europe.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et l'EuroStoxx 50 de la zone euro ont pris respectivement 0,85 et 0,91%.

Le rebond des places européennes n'a pas gagné Athènes, qui a reculé de 0,69% avant le vote des députés, attendu dans la nuit, sur l'accord ouvrant la voie à un troisième plan d'aide international de 85 milliards d'euros sur trois ans

Sur le marché des changes, le dollar rebondit après avoir touché mercredi un plus bas d'un mois face à un panier de devises (+0,23%. L'euro, qui a touché mercredi un pic d'un mois à 1,1215 dollar, recule autour de 1,1135 (-0,19%).

La vigueur du billet vert, s'ajoutant à la surabondance de l'offre, alimente la chute des cours du pétrole. Le Brent de mer du Nord perd 70 cents et repasse sous les 49 dollars le baril tandis que le brut léger américain abandonne plus d'un dollar à 42,23, tout près de son plus bas de l'année.

A l'heure de la clôture en Europe, Wall Street évolue quasiment à l'équilibre, des indicateurs macro-économiques ressortis à des niveaux supérieurs aux attentes relançant les spéculations sur une hausse des taux d'intérêt dès le mois de septembre.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI