Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Les Bourses européennes terminent sur une note indécise

Europe : Les Bourses européennes terminent sur une note indécise

Europe : Les Bourses européennes terminent sur une note indéciseEurope : Les Bourses européennes terminent sur une note indécise

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé sans réelle tendance lundi, les investisseurs jouant la carte de la prudence dans l'attente des annonces de trois des principales banques centrales de la planète et avant la publication de nombreuses statistiques américaines cette semaine.

À Paris, le CAC 40 est resté stable (+0,07 point) à 3.968,91 points. Le Footsie britannique a gagné 0,08% et le Dax allemand a progressé de 0,17%. L'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,01%.

Le secteur bancaire européen (-0,62%) a enregistré la plus importante baisse sectorielle, Barclays (-3,467%) signant le plus fort repli de l'Eurostoxx 50 dans la crainte que le groupe annonce une augmentation de capital.

Contre la tendance, Essilor a bondi de 6,18%, signant la meilleure performance de l'indice parisien, après l'annonce d'un accord passé avec PPG (+1,41%) pour acquérir 51% du capital de Transitions Optical, leader mondial des verres à teinte variable qu'il codétient avec le groupe américain.

Havas s'est octroyé 4,68% et son concurrent britannique WPP 0,6%, tirés par l'annonce de la fusion de Publicis (0,08%) et Omnicom (0,7%).

Sur le marché des changes, l'euro est orienté à la baisse face au dollar et évolue autour de 1,3253 dollar. La progression de la monnaie américaine s'est accentuée après la publication des chiffres des promesses de ventes américaines.

A l'inverse, le dollar recule face à la monnaie japonaise après avoir touché en séance son plus bas de quatre semaines à 97,61 yens.

Sur un marché obligataire les Bunds ne varient guère, les investisseurs s'abstenant de s'engager avant la série de réunions de politique monétaire cette semaine. La Fed se réunira mardi et mercredi, la BCE et la Banque d'Angleterre le lendemain.

Le baril de Brent se maintient au-dessus des 107 dollars, soutenu par l'évolution du dollar et par les craintes de perturbation des approvisionnements.

Constance De Cambiaire pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...