Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Europe : Les bourses européennes terminent en net recul

Europe : Les bourses européennes terminent en net recul

Europe : les bourses européennes terminent en net reculEurope : les bourses européennes terminent en net recul

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont accentué leurs pertes dans l'après-midi et terminé en net recul mercredi dans la crainte que le blocage des négociations n'entraîne un défaut ou une dégradation de la dette des Etats-Unis.

"Les marchés vont être bloqués sur le problème de la dette américaine à une semaine de la date butoir. Beaucoup d'opérateurs n'interviennent pas tant qu'un accord n'aura pas été trouvé", commente Patrice Pérois (Kepler Capital Markets).

"En gros, on en a assez de jouer à la roulette russe", a déclaré Philippe Delienne, président de Convictions AM, lors d'une conférence de presse. "Il faut limiter au maximum les pertes, réduire les risques et ne pas chercher à faire des exploits. C'est extrêmement dangereux", a-t-il dit.

L'indice CAC 40 a perdu 1,42% à 3.734,07 points, retrouvant son niveau d'il y a une semaine et se rapprochant d'un support clé autour de 3.710 points, dernier rempart avant son point bas de l'année à 3.645 points touché le 18 juillet.

Les autres grandes places européennes ont également fini en net recul : l'indice FTSE 100 de Londres a fini en repli de 1,23% et le Dax de Francfort de 1,32%.

La Bourse de Milan a perdu 2,81%, celle de Madrid 1,93% et celle de Lisbonne 2,67%.

Du côté des indices paneuropéens, le FTSEurofirst 300 a cédé 1,1% et l'indice EuroStoxx 50 1,68%.

Les valeurs bancaires ont figuré parmi les plus fortes baisses sectorielles en Europe, avec l'assurance et l'automobile.

L'indice des banques a perdu 2,16% et les assureurs 2,12%, alors que l'automobile a cédé 2,14% après l'avertissement de Peugeot (-7,61% à 27,255 euros).

Alcatel-Lucent a chuté de 6,89% à 3,380 euros, deuxième plus forte baisse du CAC 40 après Peugeot, frappé par l'avertissement de son concurrent américain Juniper qui perdait près de 20% à la clôture européenne.

L'euro se traite à 1,4373/74 dollar, contre 1,4513 la veille en fin de journée, alors que le brut léger américain cède 1,44 dollar à 98,15 dollars le baril, après une hausse inattendue des stocks américains de brut.

Juliette Rouillon, édité par Matthieu Protard

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...