Bourse > Actualités > Points de marché > Europe : Les Bourses européennes terminent en forte baisse

Europe : Les Bourses européennes terminent en forte baisse

Europe : Les Bourses européennes terminent en forte baisseEurope : Les Bourses européennes terminent en forte baisse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé mardi en forte baisse, plombées à la fois par le secteur automobile, secoué par les déflagrations de l'affaire Volkswagen, et par le secteur des matières premières, affaibli par les inquiétudes au sujet de la Chine et la vigueur du dollar.

À Paris, le CAC 40 a perdu 3,42% (156,99 points) à 4.428,51 points. Le Footsie britannique a cédé 2,83% et le Dax allemand 3,80%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a abandonné 3,41% et le FTSEurofirst 300 3,23%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street était aussi clairement orientée à la baisse, les trois grands indices perdant de l'ordre de 1,5% à 2%.

L'action Volkswagen s'est encore effondrée de 19,82%, touchant un plus bas de quatre ans, après avoir perdu 18,6% la veille. En deux jours, le plongeon est de 34,73%, ce qui signifie que le groupe allemand a perdu environ un tiers de sa valeur.

Le premier constructeur européen a reconnu mardi que le logiciel accusé de fausser les résultats des tests anti-pollution sur ses voitures équipait 11 millions de véhicules dans le monde et que ses objectifs de résultats 2015 étaient compromis après de nouvelles provisions de 6,5 milliards d'euros pour couvrir le coût du scandale.

Les doutes sur les pratiques de Volkswagen ont contaminé tout le secteur automobile, qui a encore accusé la plus forte baisse sectorielle (-7,57%).

A la veille de la publication des chiffres du secteur manufacturier en Chine en septembre, la deuxième économie mondiale continue pour sa part de susciter des inquiétudes.

Cela affecte les cours des matières premières, le cuivre chutant par exemple de près de 4% pour toucher un creux de trois semaines. Le recul est amplifié par la vigueur du dollar, remonté à 1,1136 pour un euro, alors que les récentes déclarations de responsables de la Réserve fédérale ont relancé l'hypothèse d'une prochaine hausse des taux aux Etats-Unis après le statu quo observé la semaine dernière par la Fed.

Le secteur des ressources de base a ainsi subi la deuxième plus forte baisse sectorielle (-5,24%) avec par exemple une chute de 10,63% pour le groupe minier Glencore.

Il en va de même pour le pétrole, le Brent perdant 1,35% à 48,26 dollars le baril et le brut américain 2,49% à 45,52 dollars.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI